Sortie du samedi 10 novembre 2018 - par Denis

Des cyclos dans le vent
Temps mitigé annoncé pour ce samedi après-midi. Un peu de pluie, et fort vent du sud. 30 km/h en début d'après-midi et 15 km/h en fin de sortie. A nouveau, le parcours passe par Lussat (merci Patrice), ce qui me permet de prendre le départ depuis Clermont. Ceux qui suivent se rendront compte que je bénéficie d'un énorme avantage car jusqu'à Saint-Beauzire, je n'ai presque pas besoin de pédaler... Bon, j'ai le temps d'aller jusqu'à Lussat, et de faire demi-tour pour aller à la rencontre du Groupe 1. Que du costaud, avec Bruno, Pierre et Gérard. Visiblement, ils ont déjà bien appuyé sur les pédales. Ils m'expliquent que derrière un groupe avec le tandem Alain+Véronique, Guy, Georges s'est constitué. Evelyne et Jean-Marc devraient faire le petit parcours. Christian, responsable du groupe 2, se réserve pour dimanche.
A 4, on s'organise assez facilement pour prendre des relais courts, et on avance régulièrement et sans trop se fatiguer, malgré une allure très modeste. Il y a beaucoup de voitures, et il faut aussi rester vigilent. Les 2 difficultés du jour arrivent assez vite, avec la montée de Busséol. Le paysage est sympa, et c'est bizarre de monter une côte comme cela à cette saison. Je monte tranquillement avec Gérard, 34x28, oui, mais ce n'est plus l'été, et il y a quelques passages à 10% me dit Gérard. On voit au loin Bruno se faire déborder par Pierre. Bilan, 3 minutes de perdues sur Bruno en 4 km... Je monte à allure plus soutenue la deuxième partie, et arrive à décrocher Bruno (oui, c'est de la triche, car j'avais escamoté la première partie) sans pouvoir revenir sur Pierre qui avait pris de l'avance. 
On bascule alors sur une portion avec vent favorable. Je me fais plaisir en prenant quelques relais, parfois trop appuyés visiblement, car seul Pierre m'accompagne. On avance très vite, le vélo c'est facile vent dans le dos. Côte de Chas, je reste tranquillement avec Gérard. Après Pont du Château, le vent est plutôt de côté, et on doit s'employer un peu plus. Le groupe me raccompagne gentiment jusqu'à proximité de Saint-Beauzire - 33-34 km/h vent de côté ! Je rentre tranquillement ensuite sur Clermont, le vent doit être largement tombé, car malgré qu'il soit de face, il ne me gêne pas vraiment. 
 
Bilan : sortie effectuée dans des conditions très correctes, très doux (un peu trop même, j'ai eu chaud dans les côtes) et surtout pas de pluie. Beaucoup de voitures par moment, il faut rester vigilent, et peut-être privilégier des routes moins fréquentées. 88 km et 718 m de dénivelée à 25,4 km/h de mon côté, bien loin de la vitesse de la semaine dernière - le vent, et surtout l'absence de Landry... 
 

Sortie du samedi 3 novembre 2018 - par Denis

Grosse affluence pour cette première sortie de la saison hivernale

 
Et oui, changement d'heure oblige, le départ se fait désormais à 13:30 et non plus 14:00. On se concerte avec Steven, hésitant à partir de Clermont pour rejoindre le groupe à Chappes. Finalement, on estime plus prudent de partir de Mozac, et éviter de rentrer de nuit. J'arrive un peu tard au rendez-vous et pas le temps de saluer tout le monde ! Le temps est sec, peu de vent.
Partant avec le groupe 1, ce sera fait au fil des km, car nous sommes partis en fermant la marche. Le groupe 1 est lui fort de 8 unités, avec Bruno, Gérard, Pierre Saintemarie, le tandem Simone et Michel, André, Steven et moi. Bruno a pris son coursier, et bien à son aise, imprime un bon rythme dès le début de la sortie. Je décide de lui donner un peu d'aide, car le vent est défavorable, mais bien vite, on se rend compte qu'à cette allure, on ne tiendra pas longtemps, et surtout, cela ne permettra pas à tout le monde de participer. On organise donc un relais à 5, André et le tandem fermant la marche. 
On remonte ainsi un premier groupe avec Christian, Philippe, Marc, Martine, Guy ; Patrice se joindra à eux, préférant ne pas suivre notre rythme avec sa randonneuse. Plus loin, on trouvera le tandem Alain + Véronique, avec Georges bien appliqué à ne pas perdre la roue ! Enfin, à Puy Chany, c'est Jean-Pierre qui vient à la rencontre du groupe 2. Christian, qui a profité de l'abri du tandem, nous nargue en faisant une belle accélération - je lui propose même de se joindre à nous !
A l'approche de la côte de la Poivrière, le tandem profite d'un ralentissement pour s'échapper avec Pierre. Derrière, c'est du coup désorganisé, Bruno fait le boulot, sans essayer de revenir, mais j'appuie un peu fort sur certains relais, ce qui fait exploser notre petit groupe. Au final, on se regroupera avec Pierre au pied de la côte. Pierre et Bruno s'échappent, je cherche mon rythme dans la roue de Steven, pour finalement le trouver, et finir avec André, dont la chaîne avait sauté ! Il était un peu surpris de me voir prendre un relais en bosse, mais bon, il avait de son côté fait 104 km avant le départ...
Dans la deuxième partie de la Poivrière, je m'installe dans la roue de Pierre dans la partie la plus raide, qui imprime un tempo régulier, et on se retrouve tous les 2 assez loin devant ; facile, il suffit de prendre la roue comme le répète souvent Bruno ! Regroupement général, sauf le tandem qui a visiblement pris une autre route - on les retrouvera à l'arrivée.
Le reste de la sortie est plus facile, essentiellement du plat. Les relais sont pris plutôt à 3, avec Pierre, Bruno et moi. Jusqu'à retrouver Landry qui vient à notre rencontre (il travaillait le matin). En costaud, il fera une grosse partie du travail ; je me demande d'ailleurs si ce n'est pas une idée de Bruno pour faire remonter la moyenne, mettre un gars frais sur la dernière partie du parcours ! La forme est bonne de mon côté, et je fais quelques relais pour ramener les retardataires (André, Gérard suite à une pause). Sur la fin, je relaie Landry, puis on finit le travail à 2 avec Pierre, un peu étonné de me voir présent sur cette fin de parcours (c'est vrai que les dernières sorties, je les faisais plutôt à 23 km/h...).
Christian me donne des nouvelles du groupe 2, ils sont restés tous groupés jusqu'à Maringues. Séparation ensuite pour le petit parcours, avec Guy, Martine, George et le tandem. Les 5 autres continuant sur le moyen, en profitant du rythme et de l'abri proposé par le "grand Patrice". Christian, en digne chef du groupe 2, prendra un relais entre Thuret et Sardon, mais je comprends que Patrice fait l'essentiel du travail. C'est lui le plus fort, secondé toutefois par un Jean-Pierre en grande forme, qui quitte le groupe au moulin d'eau. 
 
Bilan : belle sortie dans des conditions agréables, peu de vent, températures proches de 10°C. Le groupe 1 a été très homogène, dommage toutefois d'avoir perdu le tandem ! J'ai beaucoup aimé la première partie, avec des relais de plus en plus réguliers, qui nous permettaient d'avancer à bonne allure. Pas de grosse différence de niveau non plus, et c'est sympa de rouler ainsi, avec une moyenne record - 30,4 au moulin d'eau, 30 à l'arrivée sur 99 km. Le groupe 2 n'a pas démérité, avec 78 km à 26 km/h. André, toujours hors catégorie, finira son périple avec 244 km, 104 le matin à 26 km/h et 140 l'après-midi à près de 28 km/h. 

 


Sortie du samedi 27 octobre 2018 - par Denis

Sans retraités et sans groupe 2

 

On aurait pu s'attendre à une plus grande affluence pour cette dernière sortie avant la saison d'hiver (changement d'horaire à partir de ce week-end).

 

Le parcours passant par Lussat, et le parcours étant plus plat, je pars de Clermont-Ferrand et rejoins Saint Beauzire par la route très agréable le long de l'autoroute - pas de voitures. J'ai le temps de rejoindre Lussat, et de faire demi-tour pour aller à la rencontre d'un petit groupe constitué de Bruno, Nicolas, Landry et André - c'est tout.

 

J'ai eu droit à un petit crachin, mais visiblement l'idée d'éviter Mozac était bonne car mes compagnons de route avaient déjà pris une bonne averse. Gérard et Patrice ont renoncé.

Certains, je ne dirais pas qui, ont utilisé pour qualifier ce manque de motivation un terme que la décence m'empêche de reproduire ici.

 

Ma forme étant toujours en rade, j'hésite à former un groupe 2 à moi tout seul, mais le groupe 1 décide de me garder.

 

Bon, nous sommes partis à l'assaut de la redoutable (pour moi) côte de Cormède arrivant à Pont du Chateau. Je me cale dans les roues, mais cela va déjà bien vite. Bruno décide d'escamoter la côte de Vertaizon, peut-être a-t-il eu pitié de moi ?
En tous cas, cela me convient très bien. On roule ensuite assez régulièrement, j'économise au mieux mes forces - André
se laisse souvent décrocher de quelques mètres lorsque cela monte pour me permettre de mieux lisser les difficultés (merci André) On arrive enfin sur la principale difficulté du jour, la côte en 3 paliers arrivant à proximité de la Beauté. Légèrement décroché, je profite d'un arrêt pipi pour prendre de l'avance et monter à mon rythme. Je serai repris par les 3 costauds Nicolas, Landry et André - mais arrive à garder une petite avance sur Bruno.
Grande descente ensuite, Brr, il fait froid. Ce n'est pas très raide, et j'appuie sur les pédales pour me réchauffer et rejoindre Landry, qui avait pris de l'avance. Le vent devient désormais défavorable, avec de nombreux passages avec vent de face.
On se relaie à 3, avec Bruno, Landry et moi, puis Bruno nous laisse faire. Belle partie de manivelles - il faut vraiment appuyer - parfois fatale à Nicolas, qui paie ses efforts violents du début de sortie. Après Lezoux, on calme l'allure, essayant de garder tout le monde, avec un vent parfois de côté obligeant à des bordures. Nicolas nous quitte avant Entraigues - appréhendant un peu les 15 km encore à faire, tandis qu'André et moi quitterons Landry et Bruno un peu avant Saint Beauzire, pour rentrer par la route le long de l'autoroute. L'allure restera soutenue jusqu'au bout.
Bilan : belle sortie, moins propice à regarder le paysage que d'habitude - dommage. Une pluie assez légère nous a accompagné tout du long, surtout pénible pour le manque de visibilité occasionné. Le froid a fait son retour, 4°C à l'arrivée me dit André, rendant le parcours assez physique -, il fallait garder des forces pour la fin de la sortie.105 km de mon côté, 25,9 km/h à l'entrée de Clermont, pas si mal. Espérons un meilleur temps la semaine prochaine et un groupe plus fourni.

 


Sortie du samedi 20 octobre 2018 - par Denis

André premier ou première ?

 

Belle affluence à l'Arlequin ce samedi. André arbore fièrement son maillot de meilleur grimpeur, et on prend une photo pour marquer cet événement ! Ce n'est pas tous les jours que l'on a le maillot à pois dans notre groupe !

Christian me donne des nouvelles des groupes 2 et 3 : 7 cyclos au départ de l'arlequin. Christian, Marc, Denis Baubet, Jean-Claude, Georges, Patrice et Guy. Allure modérée pour garder tout le monde jusqu'au Cratère. Parcours moyen à 4 ensuite : Guy, Denis, Marc et Christian.

Georges et Patrice , qui a fait un 200km vendredi , feront le petit parcours.

Jean-claude rentrera directement avant Moulet-Marcenat.

 

Le groupe 1 est lui aussi fourni au départ : Gérard, Eric, Michel Billot et Michel Grenier, Félix, Nicolas, André et moi. Dès le départ, fourmis dans les jambes ! Un groupe se détache dans  la montée après Malauzat : Eric, Michel B., André et Nicolas. On n'arrivera pas à faire la jonction avant la montée du Cratère, et grâce aux efforts de Gérard, on reste un moment pas très loin, progressant à la même vitesse. Sur la fin, notre groupe se désagrège, et je finirai avec Michel, tandis que Gérard attend Félix, qui manque d'entrainement, et sort d'un gros entrainement pour le Volley. Je reste dans la roue de Michel G. qui roule fort sur la fin. Felix trouve que cela roule fort !

 

Regroupement. L'allure reste vive du côté de Paugnat, sous l'impulsion de Michel G. en grande forme visiblement, et je préfère me relever pour rouler avec Félix. Gérard, puis André attendront également. Au carrefour direction Pulvérière, un peloton de gendarmes : l'un d'eux me dit gentiment que Michel G a filé tout droit ! On se retrouve donc à 7... Félix décroche régulièrement, mais jamais très loin. Le temps est idéal, on profite bien du soleil. Chapdes : le circuit est vallonné, Félix s'accroche. Au début de la descente vers le viaduc des Fades, je décide de m'arrêter, car je ressens de drôles de vibrations depuis quelques km. Grosse hernie sur le pneu à l'avant ! Je réduis la pression au minimum, et décide de raccourcir, craignant une explosion du pneu. Les autres sont loin, on essaie de les appeler, sans succès. Félix accepte gentiment de m'accompagner, ce qui est plus raisonnable aussi d'un point de vue sécurité. On rentrera par Les Blanchets, Charbonnière les Varennes, Saint Hypolite, où l'on croisera Martine. Nous arriverons en même temps que le groupe 2 sur le parking de l'Arlequin, alors que le groupe 1 (le vrai), arrivera un peu après 18h, avec 100 km et près de 26 km/h, sans Michel B - trop fort pour le groupe, et Nicolas et André, qui auront coupé pour rentrer sur Aubiat et Clermont .

 

 

 

Bilan : belle sortie ensoleillée. Sortie très sportive pour le groupe 1, avec 100 km et près de 26 de moyenne 1530 m D +. Félix et moi auront finalement 80 km à 24,4 km de moyenne, soit très proche du groupe 2, 78 km. 23 de moyenne. 

 

 


Sortie du samedi 13 octobre 2018 - par Denis

Veille de rando des puys

Temps estival. Peut-être en raison des messages propagés actuellement sur l'environnement, je pars en vélo de Clermont, malgré une forme toujours pas au rendez-vous. Aucun regret, il fait vraiment beau.
Je descends depuis Volvic en direction de Marsat, à la rencontre des copains. Ceux-ci tardent à arriver, mais je vois finalement arriver le tandem Jean-Paul+Agnès, accompagné de Marc et de Philippe. Le groupe 1 arrivera un peu plus tard, Bruno ayant attendu Arnaud, un peu en retard. Il y a Michel - ravi de ce temps d'été, Landry et Vincent, un ancien collègue de Claude. 
La montée vers Ternant est moins dure que je ne le pensais, mais je souffre quand même dans les pourcentages à 7%. Landry et Michel sont loin devant, et je profite d'un arrêt de Bruno et Arnaud pour prendre un peu d'avance avec Vincent. Un peu avant Vulcania, Michel vient à notre rencontre, tandis que nous n'avons plus de nouvelles de Landry. Bruno tente de l'appeler, en vain. On roule ensuite tranquillement, les principales difficultés étant derrière nous. Je sens toutefois que c'est limite et je préfère tourner à Saint Ours en direction du cratère, Bruno, Arnaud et Vincent s'étant écartés du circuit initial pour repérer la zone de signaleur pour Arnaud. 
Bilan : belle sortie, il fallait profiter de ce beau temps ! Du moins bien annoncé pour demain. 88 km avec 1250 m de dénivelée de mon côté, à 23 km/h. Une pensée pour Jean-Yves, qui s'est fait renverser sur la route, avec 4 côtes cassées : on lui souhaite un prompt rétablissement. Et à tous, prudence sur les routes. 

Magnifique sortie de Fontfreyde - samedi 6 octobre 2018 par Bruno

La Fontfreydoise

 

Beau succès pour la Fontfreydoise hier avec encore de la chaleur en ce début d'octobre.

Nous étions 20.Martine et Jean-Pierre sont partis plus tôt, Evelyne et Jean-Marc vers midi, les tandems Briot-Billot étaient également de leur côté.

Nous étions 12 à partir à 14h de chez François.

Le parcours de 71 km affichait un dénivelé de 1400m.

Très vite 2 groupes se forment : le groupe 1 emmené par François (Denis Béchet, Nicolas, Pierre Saintemarie, Eric, Michel Grenier, Jean-Luc Guivier)

le groupe 2 avec Patrice, Raoul, Jean-Claude, Christian et moi.

La côte d'Olloix est assez dure ( 5km à 6% de moyenne avec des passages à plus de 10%

dans le village) Le groupe 2  ne fera pas le parcours en entier et rentrera sur Fontfreyde à 16h30.

Quant au groupe 1 ils arriveront trois quart d'heure

plus tard.

Comme d'habitude nous fûmes reçus comme des rois. Un grand merci à Patricia et François.

 

Bruno

 

voir les photos

 

 


Sortie du samedi 29 septembre 2018 - par Denis

Convivialité


Plus frais ce samedi (13°C à Clermont le matin), et comme le parcours se dirige vers le Nord de Mozac, je préfère prendre la voiture pour rejoindre l'Arlequin. Le grand parcours est assez long - 100 km - et j'ai envie de le faire.
Un premier groupe se constitue avec Michel B, Nicolas, Pierre Blache, Jean-Luc, Landry et Eric. On se met d'accord avec Patrice pour rouler ensemble et former un deuxième groupe. Un troisième groupe sera constitué de Alain et Véronique, Christian et Guy. Michel Grenier rejoindra le départ au dernier moment.
Départ rapide de Patrice, mais on ne reste pas longtemps tous les 2. Le groupe 1 va vite nous rattraper. Je suis décrocher dans Enval, mais préfère limiter mes efforts, la route est encore longue ! Michel Grenier nous rattrapera mais continuera tout droit vers Saint Hyppolite. Patrice est fort dans la montée de Charbonnière, mais on arrive à rester ensemble. On apercevra plusieurs fois le groupe 1 après la montée, mais sans pouvoir revenir ; cela prouve que l'on n'est pas si loin physiquement ! La route vers Loubeyrat est sympa, on devrait la prendre plus souvent. On se relaie avec Patrice, et on avance bien, avec un petit vent pas toujours favorable. J'appréhendais les Boulards, mais finalement, c'était surtout un long faux plat, monté sans trop de difficulté, même si Patrice commence à fatiguer un peu. Belle descente sur Gannat, mais on est obligé de s'employer sur la partie plate en apparence après Gannat. On appuie fort sur les pédales tous les 2 ! Au pied d'une montée assez longue, on aperçois des maillots du club, Patrice retrouve des forces et appuie violemment, je m'accroche derrière lui, puis prends un relais, car il ne peut pas tenir son rythme d'enfer jusqu'au bout. Après quelques accélérations de Patrice, et quelques relais de ma part, on finira par revenir sur Nicolas, Michel et Pierre, qui s'étaient en fait relevés. Les 3 autres avaient bifurqué pour le parcours moyen. 
Pierre et Michel nous emmèneront ensuite jusqu'à Mozac, attendant gentiment lorsque l'on décroche - on n'a pas ménagé nos efforts avec Patrice depuis le départ, et l'abri est plus que bienvenu ! La route est désormais assez plate, et se prête bien à rouler en groupe. Nicolas nous quitte pour rentrer sur Aubiat, et on se relèvera sur les 10 derniers km, pour récupérer. J'avais toutefois encore 27,2 km/h à l'arrivée à Mozac.
Bilan : très belle sortie, avec des températures très agréables. Rythme soutenu, 99 km à 27 km/h et 1060 m de dénivelée. Content d'avoir pu faire la sortie avec Patrice, très fort malgré son routier, qui de son côté a apprécié une allure plus dynamique que celle de la diagonale. Sympa aussi d'avoir pu finir la sortie avec le groupe 1, qui nous a soutenu avec un très bon esprit. Guy et Christian ont de leur côté fait 65 km à 22 km/h. 

Sortie du samedi 22 septembre 2018 - par Denis

Belle sortie dans les combrailles

Toujours un temps idéal pour partir de Clermont. Je rejoins tranquillement l'Arlequin, pour ne pas piocher dans les réserves. Beaucoup de monde au départ, mais hésitation pour savoir s'il faut suivre le parcours prévu, sans doute jugé trop montagneux ? Je prends une photo, et effectivement, à part Arnaud, tout le monde semble plongé dans d'intenses discussions...
Finalement un groupe de 6 partira faire le circuit : Michel B. et Michel G., Gérard, André, Jean-Luc et moi. Les autres partiront certains vers la plaine et les autres sur les parcours de montagnes: si je ne me trompe pas il y avait Jean-Claude, Guy, Marc,Michel Berger, Philippe, Martine, Alain et Véronique, auxquels il faut ajouter Arnaud, qui veut faire une reconnaissance du prochaine CLM de Lussat.
Température très agréable, on part tranquillement dans la montée de Marsat. Les plus forts sont déjà un peu devant, Michel B, Jean-Luc, et André qui préfère procéder par accélérations successives... Le morceau de résistance est situé en début de parcours, avec la montée sur Vulcania en passant par Arnat et Chanat. Jean-Luc se teste avec Michel ; Gérard mène derrière en imprimant un rythme très régulier. Le cardio est déjà très haut, pas un très bon signe, et je décrocherait dans Chanat. La partie vers Vulcania me convient mieux, mais je n'ai pas les jambes, et surtout le cardio. Je vois André, Gérard et Michel G. monter 100-200 m devant, Jean-Luc et Michel B. sont plus loins. Michel B. s'arrêtera près du sommet pour me ramener sur le groupe, avec une accélération très progressive pour me maintenir dans sa roue : merci Michel. 
La suite sera plus simple pour moi. Grosse descente derrière Michel et Jean-Luc, puis progression plus régulière avec beaucoup de relais pris par Michel. Circuit vallonné, mais sans côte longue, et tout le monde reste groupé. On fera juste une petite variante, en raison d'une route bloquée pour cause de course cycliste du côté de Chapdes : André nous emmène sur une petite route bien sympa. 
Jean-Luc souhaitant rentrer de bonne heure, on quitte le groupe direction Blanchet. Jean-Luc m'attend dans la montée, et on fera ensuite une belle descente vers Paugnat. Il tourne ensuite direction le Viallard dans Moulet, et je rentrerai de mon côté en roue libre par le Cratère. 
Bilan : belle sortie, dommage de ne pas profiter du beau temps pour faire ces sorties en "montagne". Les conditions étaient idéales, on a pu profiter des paysages magnifiques des Combrailles. Merci au groupe de m'avoir attendu, je ne suis pas au niveau. 100 km à 25,2 km/h et 1410 m de dénivelée de mon côté. 

 


Sortie du samedi 15 septembre 2018 - par Denis

Magnifique Auvergne
Toujours en rodage, je profite du beau temps pour prolonger l'été et pars donc de Clermont. Le Mozac CC fait les choses en grand et a sorti les grands moyens pour aménager notre point de départ (voir photo). Pas mal de cyclos au départ, mais pas de groupe vraiment constitué. Bruno est de mariage, et ne peut pas nous accompagner.
Véronique et Alain partiront avec Georges, et un plus gros peloton va se constituer avec Michel B., Thierry Jouve, Michel Grenier, André qui attendra un groupe 2 avec Christian, Denis Baubet, Jean-Claude et moi-même. 
Un groupe se détache dans la montée vers Marsat, avec Michel B, Thierry, André et Jean-Claude, qui décroche avant le sommet, et paiera ensuite ses efforts. C'est un peu éparpillé derrière...
La montée d'Enval fait aussi quelques dégats, et on n'arrive pas à rester grouper - Jean Claude préfère continuer sur Saint Hyppolite. Je reste avec Denis, puis me relève pour attendre Christian... qui s'arrête 5-10 minutes pour répondre au téléphone ! Regroupement à Charbonnière, où on se sépare, la différence entre nous étant trop grande et les plus costauds souhaitaient faire le grand circuit. Christian indiquant qu'il voulait faire le petit circuit, je me retrouve avec Denis. On se retrouve toutefois à Manzat, pour perdre à nouveau ensuite la tête du groupe, que l'on ne reverra plus. Je prends la plupart des relais, avec un vent pas très favorable, sur un parcours très agréable. Plus loin, on retrouve André qui s'est relevé et se joint à nous pour faire le parcours moyen. Devant, il y a donc Michel B, Thierry et probablement Michel G. 
Parcours assez exigent, je me fais surprendre par la montée avant Saint-Pardoux - je pensais que cela descendrait ! Denis commence à accuser le coup dans les montées, ce qui me permet de rouler en souplesse - malgré tout, la fatigue est là et André fait quelques accélérations dont il a le secret, tout en roulant la plupart du temps avec nous. Petite route très sympa à la sortie de Saint Pardoux, André est ravi, car il ne la connaissait pas ! Le vent est favorable sur le retour, ce qui facilite la montée vers Teilhède. On rentre groupé jusqu'à Saint-Hypolite 74 km à 21km/h me dit Denis B, et ensuite avec André sur Clermont. Beaucoup de circulation après Volvic, André m'abandonne pour aller sur Chateaugay et arrondir son kilométrage à 150 km. Christian aura fait le petit circuit (61 km) à 22 km/h et nous aurions dû rester ensemble...
Bilan : à nouveau une très belle sortie, sous le soleil. De mon côté, 110 km environ avec 1600 m de dénivelée, avec une moyenne probablement proche de 21-22 km/h. J'espère que nous serons plus nombreux le week-end prochain. 


Sortie du samedi 8 septembre 2018 - par Denis

Rentrée des classes
Pas de vélo pour moi depuis presque un mois, pour cause de vacances ! Avec le beau temps, je décide de partir toutefois de Clermont, pour rejoindre le groupe à l'Arlequin et faire une sortie avec le groupe 2. Pas mal de monde sur le parking, avec même quelques nouvelles : Karine en bleu sur la droite et Jasna en rouge sur la photo prise par Christian (qui était donc bien là lui aussi). Pas vraiment de groupe en fait, Philippe Rémy, le tandem Jean-Paul et Agnès partent en direction de la plaine - Philippe motivé pour faire la vallée de l'Andelot. Christian et Arnaud partent pour une reconnaissance du parcours du contre la montre à Chappes, et un groupe plus conséquent décide de faire le parcours de 50 km : nos 2 féminines Karine et Jasna, Gérard, Jean-Luc (qui n'a pas beaucoup roulé non plus) et moi. Au bout de quelques km, Guy nous rejoindra, n'ayant pas compris pourquoi certains partaient en direction de la plaine. 
Le début du parcours se passe bien, je ferme la marche. Il fait super beau, pas de super-sensations au niveau du cardio malgré une allure inhabituellement raisonnable, pas bien envie d'appuyer ! Successions de bosses ensuite, paysage magnifique, on s'entend tous bien... quoique déjà Jasna a des fourmies dans les jambes et part en reconnaissance avec Jean-Luc. Je reste avec Karine, qui roule très régulièrement dans les montées, mais a peut-être du mal à prendre le rythme d'un groupe. Dans la descente vers Combronde, je décide d'appuyer un peu plus, pour voir si la mécanique est rouillée, bon, ce n'est pas terrible, même si on prend de l'avance avec Jean-Luc. Grand bruit à proximité de la sortie de Combronde : tout le monde se regarde, mais c'est Jean-Luc qui a déjanté (il a des pneus tubeless). Gérard l'aide à mettre une chambre à air, et il pourra rentrer sans problème, à petite allure. On se retrouve donc à 5. La route est toujours bosselée en direction de Montcel, on continue à progresser : Gérard, Guy et Jasna devant, Karine et moi derrière. On finit par rejoindre Jean-Paul et Agnès, qui s'inquiétaient pour Karine, et proposaient une route alternative par Saint Agoulin ; pas question dit Gérard, qui s'accroche à sa trace GPS... à tort en fait car on finira par arriver sur un chemin caillouteux avant Artonne, que l'on suivra pendant 5 km. Assez ludique, sauf pour nos féminines, qui aiment moins. Retour plus facile ensuite, Jasna est souvent devant, Karine ne faiblit pas. Retour par Sardon, Clerlande, je prends quelques relais - Jasna aussi, et toujours pas retrouvé de puissance. Je décide de rentrer finalement avec tous jusqu'à Mozac, ce qui me permettra de saluer les copains qui se mobilisent pour représenter le club à la journée des sports : Jean-Marc, Evelyne, Alain, Patrice. Rentrée très cool par Marsat et Durtol ensuite - personne n'a souhaité m'accompagner, je suis déçu...
Bilan :très belle sortie , quand il fait ce temps , c'est toujours magnifique dans notre région . Sympa aussi de faire connaissance avec de nouvelles têtes ; j'espère que cela donnera des idées pour relancer un noyau de féminines au club . Jasna est clairement au dessus mais Karine roule très régulièrement , sans jamais faiblir et devrait trouver sa place avec nous . De mon côté , 99 km avec 1100 m de dénivelé et 21.3 km/h . 

 


Sortie du samedi 25 août 2018 - par Gérard

Température en baisse .

Petite affluence au départ de l’arlequin à 14 h ; le groupe 2 avec :  le tandem  Alain Véronique  et Patrice ; le groupe 1 avec : Arnaud , Nicolas , Landry , Pierre S , Michel B et Gérard .

Landry essaie sa nouvelle monture , un vélo suspendu de type Gravel ( route , vtt , cyclocross ) équipé de pneus pour la route , poids environ 12 kg .

 

L’allure est modérée jusqu’à Prompsat . Dans la cote de Teilhède ; les costauds montent fort : Pierre , Landry , Arnaud suivi de Nicolas à quelques longueurs , Gérard et Michel  qui n’est pas au mieux de sa forme ferment la marche .

Nicolas nous attend au changement de route en direction de Charbonnière les Vieilles ; les deux groupes vont prendre chacun à leur tour des routes hors parcours , par habitude ou sans consulter le GPS  . Par chance à Blot L’église tout le monde arrive en même temps par des routes différentes !!!!!!

Pierre est rentré plus tôt pour voir le match ASM/Agen .

 

Le poids du vélo de Landry se fait sentir dans les cotes , mais il s’en sort honorablement et compense par des descentes rapides .

Sur les parties en faux plat , c’est Arnaud le plus puissant qui nous ramène sur Michel qui au fil des kms a  retrouvé son rythme .

Au passage de pont de la ganne , c’est au tour de Nicolas de nous laisser  pour rentrer directement à Aubiat .

 

En conclusion : Une belle sortie  avec un groupe homogène ,  sur des routes connues mais toujours agréables ; au compteur : 96 km , 1525 m D + , température moyenne + 17 ° , 25 km / h de moyenne roulée .

Retour à l’arlequin à 18 h .

 


Sortie du samedi 18 août 2018 - par André

Un peu de montagne 
Patrice continue de peaufiner des parcours pour grimpeurs. Nous sommes 5 sur la ligne de départ, Patrice se chargeant d'immortaliser l'événement. Rapidement un groupe de 4 va se détacher en direction d'Enval : Eric, Landry, Gérard et moi. Philippe préfère rouler sur un parcours plat. Je suis un peu inquiet au départ, ayant effectué 262 km mercredi et 129 jeudi matin (2300 m de dénivelé). Le poids n'est pas trop bas, mais le taux de graisse plutôt faible (le plus bas de l'année). Certains diraient que je suis affûté.
 
J'ai bien géré le début dans les roues, Eric menant la danse. Dès que les pourcentages atteignent les 8%, le rapport poids/puissance tournant en ma faveur, j'ai gaspillé du watt pour faire monter un peu le rythme cardiaque. Gérard va nous abandonner peu après Randanne, car il a un dîner à honorer vers 18h30. Nous continuons donc à 3 jusqu'à la Roche Sanadoire. Quelques mètres derrière Eric et Landry et mon compteur indiquant déjà 75 km, je me dis qu'il faut grignoter un peu. Je m'arrête donc au point culminant du jour et j'en profite pour prendre deux clichés.
Mes collègues vont me lâcher de nouveau dans le bas de la descente vers Orcival. Je les rejoins au sommet de la petite bosse qui suit. A Olby nous faisons le plein des bidons, puis nous rentrons via Mazaye et Vulcania. Dans la montée vers Vulcania Landry se détache. Je prends un relais avec Eric dans ma roue pour essayer de revenir sur Landry. Mais Eric ne pouvant suivre je décide de mettre du watt une dernière fois. Au sommet je suis presque dans les roues de Landry. Je n'ai pas réussi à atteindre les 160 pulsations, les mollets bloquant bien avant le muscle cardiaque ?
Dans la descente sur Chanat, prenant les virages avec prudence, je laisse partir Eric et Landry qui vont sprinter pour la pancarte. Nos rythmes cardiaques baissent bien, ce qui est rassurant concernant notre forme respective. Nous papotons avec Pierre avant de filer sur le Cratère via Egaules. Mes collègues vont rentrer sur Mozac via Volvic et moi-même sur Clermont via Durtol.
J'ai parcouru 129 km à 26,15 km/h au compteur. Je note un dénivelé de 1818 m, une température moyenne de 25°C et un rythme cardiaque moyen de 113 pulsations avec un maximum de 158. J'aurais brûlé 2000 kcal. A l'arrivée j'ai perdu 2 kg...
Je remercie Eric et Landry qui m'ont bien abrité dans les longs faux-plats.

Sortie du samedi 11 août 2018 - par Denis

Magnifique parcours avec montée du col de Ceyssat

Départ de Durtol avec Michel Grenier, qui n'a pas roulé depuis 3 semaines et se remet d'une rhino. On rejoint le groupe à l'Arlequin, avec un temps assez idéal, un peu de vent pour nous rafraîchir... Au départ, que des costauds, Michel - qui a déjà roulé le matin..., Pierre, Gérard, Patrice, Arnaud. 
C'est dur pour Patrice, qui souffre dans la montée de Marsat. On l'attend avec Michel G. et Gérard, laissant partir Pierre, Michel et Arnaud. Au carrefour de la route du Cratère, il préfère nous laisser, pour rouler à son rythme. Avec Gérard, on accélère pour rejoindre le groupe. Je me sentais bien pourtant, mais l'accélération me fait mal, et je n'arriverai jamais à récupérer... La montée vers Chanat est très sympa, cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas montée. Pierre m'attend pour me ramener sur le groupe, et cela va mieux jusqu'à Vulcania, sans avoir les jambes toutefois sur une partie qui me convient bien d'habitude. Je profite toutefois de la route toujours très agréable. Je me relève pour attendre Michel, qui a eu des crampes. Au pied du col de la Moreno, Michel préfère rentrer seul, à son allure ; il fera finalement une boucle de 100 km, en passant par Saint Genes. Pas possible pour moi d'élever le rythme - je monte péniblement jusqu'au sommet pour rejoindre le groupe qui m'attend. Là encore, c'est une route bien agréable que l'on devrait faire plus souvent ! Ensuite c'est la Font-de-l'Arbre et la montée du col de Ceyssat, dans une ambiance tour de France - il y a du monde ! Connaissant la fin, je monte tranquille les 2 premiers km, pour arriver juste derrière Arnaud, qui s'arrête pour boire un verre. Seul Gérard a attendu. Souhaitant rentrer tôt, j'abrège ma sortie pour redescendre sur Clermont.
Bilan : une des plus belle sortie hebdo. Dommage que mes moyens ne m'aient pas permis de jouer...Merci à tous d'avoir attendu, pour un bilan de 86 km, 1580 m de dénivelée et 23 km/h... Pensée pour Bruno, qui nous a encouragé au départ, et à qui on souhaite un rapide rétablissement.

 


Sortie du dimanche 5 août 2018 - par Denis

Canicule

Trop chaud pour rouler ce samedi. Bruno ne roule pas, il est en famille et Gérard fait la Pierre Chany avec Pierre et André.
Je passe mon tour pour ce samedi, me disant que de toutes façons, il n'y aura pas grand monde si j'en crois les dernières sorties.
Dimanche, je me dis que je ferais bien une courte sortie, pour profiter de la fraîcheur relative du matin. Je tente quand même le rendez-vous du dimanche matin, au cas où...Les jambes sont lourdes et je roule bien 1 ou 2 km/h de moins que d'habitude. La chaleur sur Clermont fait que l'on récupère moins bien. 
Surprise, Michel et Simone sont bien là, en tandem. Thierry et André m'attendent également. Michel et Simone ont beaucoup roulé cette semaine et préfèrent une sortie décontraction en plaine. André est en récup, après, lui aussi une grosse semaine et la Pierre Chany.
Bon, seul Thierry est partant pour les bosses. On décide avec André de l'accompagner, et ils me laissent le choix du parcours.
On part par Saint-Hippolyte, je roule tranquillement devant, quand Thierry, tel une fusée, me dépasse à grande vitesse. Je prends la roue, un peu surpris, car on roule très vite, à près de 30 km/h. Je prends un premier relai, mais Thierry insiste, pour lâcher un peu avant le sommet. Michel et Simone partent vers Châtel, tandis que nous partons en direction des grands tournants. Alors qu'à nouveau j'essaie de donner un rythme raisonnable, autour de 17 km/h, Thierry me double à nouveau à vive allure. Je prends la roue, mais suis obligé de m'employer pour suivre. Contrairement à son habitude, Thierry mouline et semble bien en forme. J'ai peur que ce soit raté pour ma sortie tranquille ! Au final, Thierry n'arrivera pas à tenir l'allure et finira par lâcher et même se faire rattraper par André ! 
Le reste du parcours nous emmènera par Manzat, Châteauneuf. La descente est très fraîche, il fait presque froid ! Dans la côte de Sainte Linge, je monte au train, mais le cardio est haut, 160 puis 170... André est 40 pulsations en dessous ! Thierry est de son côté décroché, payant probablement ses efforts du début de sortie. Saint-Gervais, où c'est la fête au village. On rejoint les Fades - je pensais que c'était de la descente, mais c'est au final très casse-pattes. Par contre, on profite du paysage, le coin est sympa. Petit arrêt au lac, c'est magnifique, avec l'eau proche de son maximum. 
Montée vers les Ancizes, chacun monte à son rythme, André devant, sans forcer, moi, puis Thierry. Le retour se fera par Blanchet, toujours aussi dur en fin de parcours. Thierry nous quittera un peu avant, en direction de Manzat. Je rejoins péniblement André, avant la grande descente vers Moulet Marcenat. Retour par le Cratère, et arrivée à Clermont un peu après midi et demi. Il commence à faire bien chaud. 

Bilan : belle sortie, André et Thierry étaient visiblement satisfaits du parcours et des paysages traversés. 115 km à 23,6 km/h de mon côté, pour 1690 m de dénivelée - pas si mal avec la canicule. Thierry a bien progressé - l'Ardéchoise a été bénéfique. André est, en cette saison et sur un parcours aussi vallonné, inaccessible - impressionnant de facilité, malgré une belle Pierre Chany la veille ! De mon côté, un rythme un peu en dessous des sorties du samedi me convient bien - moins souffert que d'habitude. 

 


Sortie du samedi 28 juillet 2018 - par Denis

Un parcours surprenant !

Finalement, au vu de la météo, la sortie a eu lieu l'après-midi. Je donne rendez-vous à Bruno à Saint-Genest l'Enfant, ce qui me permet de partir un peu plus tard. Il fait un peu lourd sur Clermont, après la pluie de la matinée. La route de Durtol à Volvic est assez ombragée, et un petit vent donne une certaine sensation de fraîcheur. Je roule tranquillement à la rencontre du MCC, pour voir arriver au loin le tandem Agnès et Jean-Paul, accompagnés de Georges, puis pour le groupe 1 les habituels Bruno, Gérard, auquel se joint Jean -Luc, qui reprend après 2 mois d'arrêt suite à sa chute en VTT et ses 2 poignets cassés. 
La montée de Marsat se fait à allure raisonnable, mais les choses sérieuses commencent dans Volvic, avec un enchaînement de portions bien raides, mais pas très longues. Il y a bien un km à près de 10% avant d'arriver à Viallard, mais on monte sans trop puiser dans les réserves, Bruno devant bien sûr, Gérard et Jean-Luc derrière - pas très loin, et moi entre les 2. On aborde une partie plus roulante après Moulet Marcenat, je prends quelques relais - vent défavorable, pour laisser finalement le gros du travail à Bruno, car il faut serrer les dents dès que cela monte ! Trop fort notre Bruno ! Arrivée en montée à Chapdes : Bruno et moi nous mettons debout sur les pédales pour monter en force, puis finir par un sprint pancarte - je pense avoir gagné, mais bon, il faudra attendre la photo finish !
Parcours très accidenté jusqu'à la magnifique descente vers Montfermy. Patrice nous avait concocté un très beau parcours (au fait, où
est-il ?) L'approche vers Pongibaud est très belle aussi, et pas si facile. On l'avait faite il y a quelques années lors d'un parcours excentré de Marc. Attaque violente de Jean-Luc, contré à retardement par moi et Bruno- ce qui est fatal à Gérard. On continue sur notre lancée à 2, pour se relever car un bon trou a été fait. Longue zone de travaux à Peschadoires ; je roule au ralenti pour éviter les ennuis mécaniques - Jean-Luc est très à l'aise, et se croit sur un VTT ! 
Montée dans Pongibaud - des passages à 17% sur les 2 parties. On s'y attendait, et pas de soucis particulier. 
Les principales difficultés sont passées, quelques portions où l'on peut relancer, pas si facile non plus, on prend un peu d'avance avec Bruno. On cherche notre chemin à l'entrée de Saint Ours, pour prendre une route sympa, qui se transforme sur 2 km en un véritable chemin de cailloux - Patrice nous a réservé beaucoup de surprises... Peut-être une explication de son absence ? Crevaison de Bruno lorsque l'on rejoint la route. On roule tranquillement, jusqu'à une attaque de Jean-Luc, décidément bien en forme. Je poursuit l'effort à proximité de Pulvérières, pour me faire distancer par Bruno dans la montée vers la route de Blanchet. Je quitte le groupe, pour ne pas avoir trop de km. Sur la route en direction de Paugnat, un coursier de Gerzat me salue et je prends sa roue - allure extrêmement rapide, 55 km/h en pointe, mais facile bien à l'abri dans la roue. 
Bilan : à nouveau une très belle sortie, magnifiques paysages et très ludique, avec un parcours très accidenté, mais pas de difficulté très longue. Bien moins difficile que la semaine passée, la moyenne est finalement assez proche de mon côté - 102 km, 25 km/h et 1450 m de dénivelée. Content de voir revenir Jean-Luc, très à l'aise dans les montées et les descentes. Bruno est au dessus du lot, et Gérard reste une valeur sûre. Dommage qu'il n'y ait pas plus de monde, car les parcours sont très bien, et chacun peut y trouver son compte. 

 


Sortie du samedi 21 juillet 2018 - par Denis

Magnifique sortie avec en point d'orgue la montée de Chouvigny

Temps mitigé sur Clermont, avec une petite pluie au moment où je prends le départ en voiture. Le temps étant plus sympathique sur Riom, Bruno me convainc en effet de faire la route. Peu de monde sur le parking de l'Arlequin, Gérard nous rejoint, avec également Patrice qui a fait le parcours en solitaire le matin, et viens gentiment nous souhaiter bonne route - il nous recommande la prudence dans les descentes, car il y a des coulées de boues et par endroit des branches ou feuilles tombées suite à l'orage de la nuit. Il nous fixe aussi une mission : faire mieux que lui, il a fait le parcours en 5h30 et donc arriver à Mozac à 19h00.
Pas simple avec un parcours aussi long (125 km) et bien vallonné, près de 2000 m de D+...
Départ assez rapide de Bruno, on aperçoit Jean-Paul et Agnès en tandem - pas le temps de s'arrêter me dit Bruno, visiblement motivé par le défi de Patrice ! 
Montée de Saint Hypolite, Bruno prend la tête, et ne la quittera d'ailleurs plus de la sortie ! Je reste bien dans la roue de Bruno - Gérard est plus diesel, et accuse parfois quelques mètres de retard. Dans la vallée des Prades, même scénario, je prends la roue de Bruno, mais finis par me relever pour diminuer le cardio - la route est longue encore. On fera donc la montée Gérard et moi, Bruno 200 m devant. Je profite de parties plus roulantes avant Charbonnières pour prendre un relai à Bruno, le seul de la sortie, pour reprendre ensuite sa roue - toujours en gestion d'effort. Gérard décroche sur ces relances un peu rapides ! Après de nouveaux passages bien rapides - je me fais mal dans la roue de Bruno, on finit par retrouver du calme dans la vallée de la Sioule, ambiance estivale avec de nombreux canoës. 
Virage à gauche, cela monte bien fort tout à coup vers Chouvigny. Magnifique vue sur la gauche de la route, on passe tout près de l'entrée du château. Je me relève à nouveau, seulement 1000 m de D+... On n'est pas arrivé. Gérard me rejoint. 
Longue montée de Menat : Gérard et moi restons ensemble, avec Bruno en point de mire.
La montée me paraît bien longue. Début de fatigue ? C'est très casse-pattes jusqu'à Saint-Gervais, les jambes sont raides dans la petite montée finale. 
Nous apprécions la descente vers Châteauneuf. Début de la galère finale, Gérard se relève pour m'attendre, et je serre les dents pour le suivre, car il accélère sur la fin, la pente devenant plus faible. Montée difficile ensuite après Manzat, je monte tranquillement, complètement décroché par Gérard et Bruno que j'aperçois au loin. 
Ouf, c'est fini, il reste à rejoindre Châtel - Bruno décrochant toutefois Gérard par des accélérations sur les faux plats ! Bruno rentre par la Croix de Fer, et Gérard et mois rejoignons Mozac par St-Hyppolite.
A l'arrivée, Patrice et Isabelle nous attendent sur le bord de la route - super sympa !

 

Bilan : très belle sortie, sur des routes que l'on emprunte moins souvent. Pari gagné, avec une arrivée à 19h00, moyenne de 25,4 km/h pour Gérard (25 pour moi), 124 km et 2000 à 2100 m de dénivelée. Grâce à Bruno, qui a fait toute la sortie devant ! Dommage que l'on ne soit pas plus nombreux, effet vacances ? 

Sortie du samedi 14 juillet 2018 - par Denis

Retour vers les parcours de mi-saison

 
Patrice avait décidé de changer un peu et de ne plus nous envoyer dans les Combrailles. Passage par Lussat donc, ce qui m'a permis de partir plus tard de Clermont. Jusqu'à Lussat, aucune difficulté, et sans forcer j'arrive à Lussat à près de 30 km/h .
Un groupe plus fourni que la semaine passée vient à ma rencontre : pour le groupe 1, il y aura Gérard, Nicolas, André, Bruno et moi.
Le groupe 2 roule un bon moment avec nous, avec Patrice qui avait fait 30 km avant le départ de l'Arlequin, Jean-Claude, qui n'a pas trop le temps de rouler, et Christian, qui roule davantage le dimanche matin maintenant. Je comprends que Bernard était au départ aussi, mais a préféré rouler tout seul, pour rentrer plus tôt. 
Il fait encore bon, on roule tranquille. Petite accélération de Bruno, Nicolas, finalement rejoints par André à Pont-du-Château. Je suis décroché de quelques longueurs, alors que le reste du groupe est assez loin, emmené par Gérard. Après un regroupement général, on poursuit notre route en direction de la Beauté. Je ne la connais pas, et après être resté dans la roue de Bruno, je préfère m'écarter et me relever - le cardio est bien haut ! Nicolas et Bruno feront la pancarte, tandis que Gérard me rejoint un peu avant le sommet. André ferme la marche, car il se réserve pour le contre-la-montre de dimanche au Pas de Peyrol .
On continue sans attendre les copains du groupe 2 qui feront le grand parcours à leur allure . 
Montée tranquille d'Yssertaux, pas très difficile. Belle descente, passage par Mauzun. Sur la partie plus plate ensuite, on se relaie, à 3, puis à 4. André qui garde des forces est parfois lâché.
Dernière difficulté avec Beauregard l'Evêque, Nicolas attaque et lâche Bruno, André fait finalement l'effort. J'observe tout cela de loin, mes moyens du moment ne me permettent pas de me joindre à la bagarre ! 
On continue notre route, Nicolas est très fort, y compris sur le plat, et prend un relais appuyé sur
2 km à 40 km/h à l'approche de Joze.
Rentrée par les Martres et Lussat, toujours à allure soutenue. Nicolas ayant fait demi-tour, nous finirons donc à 4. Je prends ma part de relais, les jambes tournent bien malgré un cardio toujours élevé. A Lussat, mon compteur indique 27,9 km/h. Rentrée très tranquille avec André, j'essaie de faire baisser le cardio, en vain - sans doute trop forcé ! 
 

Bilan : belle sortie, sur un parcours qui permet sans doute à plus de membres du club de participer - c'était bien sympa. Fausse manip sur mon compteur, probablement près de 110 km pour moi et 130 pour André. Il fait chaud à l'arrivée, et le choix du matin était judicieux (merci Bruno).

Retour annoncé de la montagne pour la semaine prochaine - tout le monde est prévenu !

 

Sortie du samedi 7 juillet 2018 -par Denis

Un petit air de vacances

 
Reprise après 2 semaines sans rouler depuis l'Ardéchoise. Bruno souhaitant rouler le matin, je lui envoie un SMS pour retrouver le groupe à Volvic. Arrivé un peu en avance, je descends  la côte de Marsat pour retrouver le groupe 1 et 2.
Il y a Bruno et Gérard pour le groupe 1, Patrice et Guy pour le groupe 2. 
Le démarrage est un peu rapide, je me cale bien dans la roue de Bruno, mais Gérard est légèrement décroché, et on se relève pour l'attendre. Les jambes tournent bien jusqu'à Sauterre, et je me sens plutôt bien. Je prends même de bon relais jusqu'à La Vareille, un peu une erreur, car j'aurai un peu de mal à suivre Bruno dans l'approche vers Saint-Georges de Mons.
Il fait un temps magnifique, et je me laisse décrocher dans la descente vers le pont du Bouchet.
La montée de Miremont est assez dure, et je sens que j'ai perdu l'habitude de rouler vite en montée ! Heureusement, ce n'est pas très long. Je gère dans les montées suivantes, restant le plus souvent en compagnie de Gérard, alors que Bruno se promène. C'est surtout dans la montée de la Chartreuse que les jambes deviennent tout à coup douloureuses...
Je m'accroche pour rester dans la roue de Gérard. Le final est bien connu, et j'essaie de gérer au maximum, avec les jambes bourrées d'acide lactique.
Je quitte Gérard et Bruno à Moulet Marcenat, pour rentrer à petite allure par le cratère. 

Bilan : très belle sortie, un peu dure pour une reprise. Cela fait plusieurs fois que l'on passe par Miremont cette année, ce qui aide à mieux gérer les difficultés. 125 km à 24,2 km/h de mon côté.

Pas grand monde, peut-être en raison des vacances, ou finalement, il y a peut-être eu du monde l'après midi ?

Sortie du samedi 23 juin 2018 -par Gérard

Première sortie d'été

Température agréable + 25 °C , vent du nord faible

Belle affluence ce samedi au départ de l'Arlequin à 14h ; avec Alain et Véronique venu nous saluer , ils ont préféré une sortie matinale dans les gorges de la Sioule .

Le groupe 2 est composé de Marc,Joseph,Georges,Guy et Arnaud qui préfère rouler tranquille avec le vélo acier prêté par Bruno, le sien a des problèmes .

Le groupe 1 avec : Landry,Nicolas,André,Eric et moi.

Départ à allure modéré en direction de St Hyppolite , Châtel ; Landry et Nicolas donnent le tempo jusqu'à Gimeaux ;

la montée de Rouzat se fait dans le même ordre , comme d'habitude je ferme la marche en essayant de pas perdre trop de temps .

Dans Combronde je pilote de l'arrière "  à gauche ... à droite ... " . Passé Montcel , la monté vers Gourlange est plus rapide , les costauds sont toujours devant suivi de prêt par André qui travaille sa puissance .

Jusqu'à St Pardoux le vent est défavorable et le profil exigeant , je suis laché dans une cote suivi d'une descente acrobatique emmené par Landry ; après un regroupement la descente sur Ebreuil est très rapide ;

à l'approche des Boulards Eric prend quelques longueurs d'avance , rapidement dépassé par André qui finira en costaud loin devant suivi par Landry et Eric , Nicolas un peu moins frais finira à quelques longueurs .

Au point d'eau de St Agoulin ,  arrêt ravitaillement et récupération avant la descente sur Aigueperse , le retour sur le plat se fait à vive allure avec vent favorable .

Au passage à Clerlande Landry et Nicolas nous quitte pour un retour à Jozerand et Aubiat .

Nous doublons Joseph et Georges qui préfèrent rentrer tranquillement tous les deux.

Au moulin d'eau c'est au tour d'André de prendre la direction de Clermont , il affiche plus 120 km au compteur ...préparation des copains oblige ....

La fin du parcours se fait en récupération pour Eric et moi , arrivés à Mozac 97 km , on roulotte dans les rue de mozac pour arrondir à 100 km , il est presque 18 h .

Bilan : Une sortie très agréable à allure sportive , un peu au dessus de mes moyens dans les cotes ; un très bon esprit d'équipe . Au total 100 km , 1250 m D + , 27 km/h .


16/06/2018 - Magnifique sortie à Bromont Lamothe : merci Eric...par Denis

Magnifique sortie sur les terres d'Eric
Petit groupe au départ de l'école primaire de Bromont, sur une sortie organisée par Eric. Nous étions 9 au total, avec Eric, Felix - les locaux -, Landry, Gérard, Michel Grenier, Patrice, Nicolas, André et moi. Landry devait rentrer tôt pour une compétition de Kart, et j'avais aussi promis de ne pas rentrer trop tard. On décide donc de tous faire le parcours de 85 km - une bonne chose pour André, qui avait déjà 101 km au compteur au départ. 
Le départ est en descente, puis une belle portion de plat, où l'on peut admirer la chaîne des Puys au loin, sous un côté que l'on a moins l'habitude de voir. Eric et Nicolas donnent le tempo, avec une allure qui nous permet d'admirer le paysage. Belle traversée de Rochefort Montagne. L'approche du Guéry est régulière, avec des pourcentages très raisonnables, alors que le profil OpenRunner laissait présager une grosse difficulté. Je prends un peu d'avance avant le replat qui signe le début de la montée finale, avec 4 km de pourcentages plus raides. Le groupe me rejoint au pied de la difficulté et on monte relativement groupés, pour arriver espacés de quelques mètres seulement au sommet. Landry se montre le plus fort avec une dernière accélération dans le dernier km. Regroupement au sommet pour une photo de groupe, prise par un touriste local. 
 
 Magnifique descente, je me fais même peur avec une pointe à 66 km/h. A un arrêt pour attendre les retardataires, ma chaîne saute et je tombe, n'ayant pas réussi à déchausser. Quitte pour une égratignure au genou droit. 
André montrant des signes de fatigue, je me relève pour l'accompagner, pour retrouver plus loin Gérard et Landry qui se relèvent également. La fin du parcours est assez facile, mais succession de petites bosses, toujours plus difficile à négocier quand on est fatigué. Regroupement général, mais à 10 km de l'arrivée, je crève de l'avant. Eric, attentif à ses invités, m'attend ainsi qu'André. On finira les 5 derniers km à belle vitesse, malgré le vent parfois défavorable, pour retrouver les copains sur le parking.
Eric nous invitera ensuite à une magnifique collation, que devraient regretter tous les absents. Merci à lui et à sa famille de nous avoir aussi gentiment accueillis. La pluie s'invitera sur la fin, et on finira à l'intérieur. 

Bilan : sortie magnifique, sur un beau parcours avec
une organisation sans faille d'Eric. Dommage que nous n'ayons pas été plus nombreux, sur ces sorties excentrées où l'on roule en général de façon plus tranquille que les sorties du samedi - ce serait bien que le 2ème groupe notamment se mobilise d'avantage. De mon côté, sortie sans piocher dans les réserves en prévision de l'Ardéchoise la semaine prochaine.André aura lui 219 km et 2800 m de dénivelée. 

 


Sortie du samedi 9 juin 2018 -par Denis

Sortie sous la chaleur

 
Pas trop envie de prendre la voiture, et donc départ depuis Clermont ce samedi. Les jambes tournent bien, mais il fait chaud. Arrivée à l'Arlequin en avance, et je vois donc arriver les courageux de ce samedi. On est en alerte orange orages, mais le temps a l'air de vouloir se maintenir. 
Le groupe 1 est costaud, avec Bruno, Michel, Pierre Blache, Gérard ; j'hésite à rétrograder dans le groupe 2, mais ils veulent visiblement faire le parcours moyen. Il y a aussi Patrice, Marc, Bernard, Agnès et Jean-Paul, Jean-Marc et Evelyne - qui nous fait admirer son magnifique vélo électrique - Georges. 
Départ un peu rapide pour moi, les sensations sont bonnes, mais difficile d'élever le rythme. Bruno, et surtout Michel et Pierre sont en pleine forme (Pierre n'a pas roulé depuis un mois...); Gérard m'attend. Dans la longue montée vers Blot, je n'arrive pas à suivre non plus, et Gérard m'attend. Cela va un peu mieux sur les partie roulantes à l'arrivée de Blot, mais nous ratons les 3 échappés, arrêtés pour prendre de l'eau. On appuie sur les pédales pour rattraper le groupe que l'on croyait devant, mais il viennent finalement à notre rencontre, ayant pris un raccourci ! 
Gros coup de chaud dans la montée de Sainte-Christine, et je n'arriverai plus à récupérer ensuite. Gérard, puis Pierre m'attendront - merci à eux. On manque le point d'eau à Châteauneuf, et c'est donc déshydraté que je monte la côte, beaucoup moins vite que d'habitude ! Gérard m'attend au sommet, et me tire jusqu'à Manzat. Les commerces sont fermés et il faudra attendre le dernier km avant le péage, où une charmante dame nous offre un verre de menthe et remplit nos bidons. Reste à terminer la côte et à redescendre, en passant par Paugnat pour moi. La route est mouillée dans la descente du cratère, et il a visiblement plu un peu. 

Bilan : sortie difficile pour moi, heureusement que Gérard et Pierre m'ont attendu et encouragés. J'ai eu du mal avec la chaleur, et été probablement déshydraté assez tôt dans la sortie. La vitesse est un peu rapide pour mes moyens actuels, car j'ai malgré tout fini à 24,1 km/h de moyenne, malgré plusieurs côtes faites vraiment au ralenti... Sur 140 km et 2080 m de dénivelée quand même. 

 

26/05/2018 - Magnifique sortie à Lezoux : merci Jean-Yves...par Denis

Dernière sortie avant Mozac-Aurillac-Mozac. Il fait très chaud, belle opportunité de s'acclimater à la chaleur, et donc départ de Clermont pour moi. Le parcours est bien plat, et l'approche se fait assez facilement, il n'y a guère que la montée de Culhat et Ornon. Serge et Marc me doublent et me proposent de m'emmener, mais je suis dans les temps et je décline la gentille proposition.
Beaucoup de monde sur le parking, photo, puis attente de Guy qui arrive un peu tardivement. Bon, nous seront 14 Mozacois - dont 13 avec le maillot et un intrus en jaune. Un groupe de 4 de Thiers - dont quelques très jeunes ! - et des locaux amis de Jean-Yves. Pour les mozacois : Jean-Yves, Bruno, Nicolas, Georges, Eric, Landry, Guy, Marc, Serge, Jean-Pierre, Olivier, Michel Grenier, Jean-Claude et moi.
On part tous groupés jusqu'à Puy-Guillaume, tempo gentillet donné par Bruno et Nicolas. Ensuite, première accélération donnée par Eric, dans Châteldon, je suis déjà décroché, mais regroupement au pied de la côte de Lachaux. Je préfère monter à mon rythme, en surveillant le cardio, qui se met en vrac assez rapidement. Michel prend ma roue, et Olivier fera l'effort pour nous rejoindre. On dépassera Landry, arrêté pour cause de crevaison un peu avant le sommet. Je me relève, au final un peu tard car je me suis mis dans le rouge et aura bien du mal à récupérer tout le reste de la sortie. Au sommet, Bruno sera arrivé une minute devant Eric et Nicolas, et 4-5 minutes devant mon petit groupe. Regroupement général autour de la fontaine de Lachaux - super, de l'eau bien fraîche ! Petite montée avant le col de la Plantade, un petit groupe constitué de Bruno, Landry, Eric, Nicolas, Michel G., Olivier, un cyclo local, et moi, se constitue. Tout le monde arrive à suivre, sauf moi ! Eric se laisse décrocher pour m'attendre et me ramener (merci). Le col de la Plantade ne me semble pas très dur, Landry protège d'un vent défavorable un petit groupe d'attardés, mais je me relève, commençant à appréhender le retour sur Clermont.
Orage dans la descente, on s'arrrête pour s'abriter à Palladuc, Serge est dans le petit groupe. Jean-Pierre, Marc et Guy sont attardés dans la descente, on essaie par téléphone de les joindre, en vain, et on décide de repartir. Magnifique descente, pas vraiment dangereuse, mais comme la chaussée est humide, je préfère jouer la prudence, et suis à nouveau distancé. La route devient sèche, l'épisode orageux n'aura pas duré très longtemps, heureusement pour nous. La fin du circuit est très roulant, mais il faut s'accrocher pour rester dans la roue de Bruno, en grande forme !  Je quitte le groupe à l'entrée de Lezoux, pour ne pas rentrer trop tard. Je m'attendais à souffrir, mais curieusement, sur le plat, les jambes ont retrouvé des forces, et je suis rentré à vive allure.

Bilan : sortie un peu galère pour moi, mais malgré tout très sympa avec un groupe solidaire et des paysages magnifiques, à peine gâchés par la pluie. Il me faudra rouler plus tranquillement pour aller au bout le week-end prochain ! Au final, 144 km, 1270 m de dénivelée et 26,3 km/h de moyenne. Merci Jean-Yves pour cette organisation, et désolé de ne pas m'être arrêté chez toi.

Voir les photos


26/05/2018 - Le groupe 2 à Lezoux par Guy

Toujours à la traîne.

 

 

    Çà commence mal, la chaleur a raison de mon gps et j'ai du mal à trouver le lieu de départ. Merci à tous de m'avoir attendu et toutes mes excuses pour mon imprévoyance. Avec le renfort des nombreux amis de Jean-Yves le peloton qui quitte Lezoux est important. Il file groupé à toute allure jusqu'à Puy-Guillaume. A la sortie, une première côte en direction de Châteldon provoque la sélection des groupes.

   Pour le groupe 2 je me retrouve en compagnie de Jean-Pierre, Marc et Serge qui souhaite rouler tranquillement. Le début de la montée en direction de Lachaux n'est pas très difficile, la route est en très bon état et nous apprécions le murmure du torrent qui accompagne notre ascension. Mais cela ne dure pas, le pourcentage devient plus dur et un par un je vois disparaître mes compagnons. Je n'essaye pas de les suivre, le circuit présente encore de nombreuses difficultés. Pourtant j’ai bientôt un cycliste en point de mire. Je reconnais Jean-Claude à son maillot jaune, c’est le seul qui ne porte pas la tenue du Club. Un maillot jaune en souffrance, lorsque je le double il ne me parle pas. Un Jean-Claude qui ne dit rien n'est pas bien. Regroupement à Lachaux autour de la fontaine suivi de la séparation sur le grand et le moyen parcours. Jean-Claude n'a pas récupéré de sa sortie de jeudi, il prendra le raccourci. Dommage, nous comptions sur lui pour renforcer le groupe 2.

     Nous repartons donc à 4 en direction de La Guillermie. Je suis de nouveau décroché dans les forts pourcentages mais je reviens sur les parties moins dures et je ne perds pas mes compagnons de vue. Les orages ont laissé des traces sur la route. Il faut faire attention dans les descentes où de nombreuses branches jonchent le sol. Tout va bien jusqu'au col de la plantade qui donne l'occasion de se regrouper et de faire une séance photos. Je souffre beaucoup dans la dernière grosse ascension pour rester pas trop loin. Jean-Pierre devient extrêmement prudent dans la descente qui suit, avec Marc nous l'attendons. La pluie commence à tomber et surtout nous voyons des éclairs et le bruit du tonnerre se fait entendre. Jean-Pierre et Marc n'ont rien pour se protéger, aussi nous sommes très contents de trouver un abri. Nous essayons de contacter Serge mais le réseau ne passe pas. Il pleut toujours mais l'orage semble s'éloigner, nous décidons donc de repartir. La route monte encore ce qui nous permets de ne pas avoir trop froid.

   Mais après Palladuc nous abordons de longues descentes et Jean-Pierre et Marc ont vraiment froid. Ils décident de rentrer par le chemin le plus rapide. C'est comme cela que nous passerons par Thiers et que nous rejoindrons Lezoux par la nationale. Heureusement à Thiers le soleil revient pour réchauffer Marc et Jean-Pierre. Ce dernier prend la conduite du groupe. Il est en forme, dans les descentes le compteur dépasse les 40 et dans les côtes sur notre lancée nous ne tombons pas en dessous de 30. J'arrive tout de même à prendre quelques relais dans les bosses et à l'entrée dans Lezoux je coupe mon effort. Cela me permet de voir le panneau pour regagner directement le collège Onslow. Jean-Pierre et Marc, emportés par leur élan iront faire un tour au centre ville avant de me rejoindre.

   J'ai donc la satisfaction d'arriver le premier de mon groupe après avoir été à la traîne toute la journée. Lorsque nous arrivons au domicile de Jean-Yves nous trouvons une joyeuse assemblée qui ne parle plus de montés mais de descentes. De descendre de bonnes chopes de bières que nous offre amicalement Jean-Yves. Un grand merci à lui d'avoir organisé cette journée.


Dimanche 20 mai 2018 -La Méridienne par Evelyne

LA MERIDIENNE – Rando-Cyclo Ce dimanche 20 mai avait lieu La Méridienne pour sa 8e édition. Michel et Simone avaient déjà participé à cette manifestation et en avaient vanter les mérites. Étant disponibles, nous avons décidé de nous y inscrire. Françoise s’est jointe à nous pour le parcours de 105 km, dénivelé 1014 m, avec un départ à 8h du Gymnase des Prés à Issoire (63). Après une file d’attente pour les inscriptions, nous voilà partis tous les trois sur cette randonnée avec un beau soleil mais avec un ressenti assez frais une bonne partie de la matinée. Nous sommes passés à Parentignat, Auzat sur Allier, Jumeaux, Auzon, Chappes, Lamothe, Brioude (ravitaillement), Grenier-Montgon (ravitaillement), Lempdes sur Allagnon et Saint-Germain Lembron. Ce circuit a rappelé le 200 km de la préparation de la flèche. Les deux ravitaillements étaient très proches l’un de l’autre et pas aussi copieux que ceux que nous trouvons habituellement sur les manifestations FFCT . Malgré un nombre important de participants aux inscriptions, nous nous sommes retrouvés seuls tout au long du circuit. Un « isolé » s’est joint à nous pour profiter de l’effet de groupe et rompre la solitude. A l’arrivée, aucune collation nous a été offerte, nous sommes partis dans l’incognito. Cette rando UFOLEP est ouverte à des coursiers et malgré notre possibilité d’y accéder, nous ne nous sommes pas sentis intégrés. Dommage !!!


Samedi 19 mai 2018 - On a perdu le Groupe 2

    Grosse affluence ce samedi au départ de l'Arlequin mais quand Christian fait l'appel du groupe 2 pour faire le grand parcours je suis le seul à répondre présent. Marc nous accompagnera quelques kilomètres dans les grands tournants mais comme il doit rentrer tôt il rejoindra le groupe 3 pour faire le petit parcours. Nous avons cependant le renfort d'Arnaud qui ne se sent pas assez entraîné pour rouler avec le groupe 1. Sous la conduite de Christian nous restons bien groupés jusqu'au rond point de l'autoroute. Après une rapide descente sur Manzat nous attaquons les bosses très roulantes en direction des Ancizes. Arnaud en profite pour se dégourdir les jambes et avec Christian nous continuons de rouler à notre rythme.

   Après une descente très rapide sur le pont du Bouchet les choses sérieuses commencent. Nous laissons Arnaud caracoler devant pour monter la dure côte qui nous amène à Miremont. Nous soufflons un peu pour admirer ce beau village magnifiquement décoré et fleuri. Mais le répit est de courte durée, il faut attaquer la première partie de la montée sur Saint-Jacques- d'Ambur. Une courte descente pour souffler et de nouveau la route s'élève. Après Saint-Jacques une belle descente nous récompense de nos efforts mais après la Chartreuse Il nous faut de nouveau affronter de forts pourcentages jusqu'aux Ancizes. Nous laissons Arnaud monter loin devant.

   Aux Ancizes nous nous égarons et nous rejoindrons Sauterre par Chapdes-Beaufort et Pulvérières au lieu de passer par Blancheix. Arnaud est toujours très en forme mais pour Christian et moi la fatigue commence à se faire sentir. Par précaution je mets tout à gauche pour passer les petites bosses pour rejoindre Sauterre. Christian souffre de crampes et c'est avec satisfaction que nous arrivons à Sauterre car maintenant nous avons de belles descentes pour rejoindre Mozac.

   Nous passons par Clémentel et Enval pour accompagner Arnaud. Il n’est pas fatigué, je pense qu'il aurait pu suivre facilement le groupe 1. Avec Christian nous sommes heureux d'arriver à Mozac. Nous avons fait 21 de moyenne, c'est un peu trop pour nous sur un tel parcours. Il nous faudra encore au moins une sortie de ce type pour être à l'aise lors de Mozac-Aurillac-Mozac.

 

Mais ou est passé le groupe 2 ?    GUY


Sortie du samedi 19 mai 2018 - par Denis

Une sortie de costauds dans des conditions idéales
 
Environ 20°C, un petit vent bien agréable, pas d'excuse pour ne pas partir de Clermont. Le parcours très accidenté concocté par Patrice me fait un peu hésiter, mais il faut que je fasse un peu de distance en prévision d'Aurillac dans 2 semaines, et j'ai la possibilité de rentrer par Paugnat en fin de parcours.
Grosse affluence à l'Arlequin, à peine le temps de dire bonjour que le groupe 1 se constitue avec Bruno, Nicolas, Eric, Gérard, Patrice - qui veut se tester en vue de Mozac-Aurillac et moi.
Un échange de SMS avec Christian qui m'informe que le groupe 2 était constitué de lui, Arnaud, Guy et Marc, qui a toutefois tourné en haut des grands tournants. Il y avait aussi au départ Evelyne, Jean-Marc, Gérard Ursat, Jo, Georges, Jean-Luc Guitton, le tandem Alain + Véronique ! J'espère n'avoir oublié personne. 
Départ à allure soutenue dans Saint-Hippolyte, et surtout les grands tournants. Bruno qui ne laisse à personne le soin de donner l'allure, reste vigilent pour garder tout le monde. Cela roule vite pour moi, 19-20 km/h, et quand je vois que tout le monde reste bien groupé, je me dis que cela va être une sortie dure...
Le parcours est roulant jusqu'à Manzat, mais les petites bosses sollicitent déjà les organismes. Magnifique descente jusqu'au pont du Bouchet, où on attaque une petite boucle avec une succession de bosses, qui va nous amener jusqu'à Miremont.
Bruno et Nicolas sont les plus forts du groupe, les autres font de leur mieux, avec Eric et Patrice peut-être qui souffrent moins que moi ou Gérard. Paysage magnifique, et je suis toujours admiratif des mannequins de Miremont. 
Avant la montée de Saint-Jacques d'Ambur, Bruno a un incident mécanique, et ne pourra plus passer son grand plateau - pas très grave sur un tel parcours. Je me mets un peu dans le rouge dans la montée  - je ne me rappelai plus qu'elle était aussi longue, et Eric me doublera sur la fin, bien loin derrière Nicolas - très fort - et Bruno. Un peu distancé dans la Chartreuse, je monte tranquillement le début de la bosse, pour revenir sur Gérard, puis à une vingtaine de mètres de Patrice. Il finira toutefois mieux que moi. 
Il ne reste plus qu'à finir par Blancheix. Pas envie de trop puiser, et je préfère rouler à l'économie (c'est dur quand même...), et on arrive tous finalement en ordre dispersé au carrefour en direction de Sauterre. Je quitte mes compagnons de route en direction de Paugnat, les jambes sont lourdes, limite crampes dans les courtes montées. 

Bilan : sortie bien agréable mais sportive, un peu au delà de mes capacités du moment - et surtout les membres du groupe sont très forts. Nicolas bien sûr, très affuté depuis son aller-retour vers la Marne, Bruno, Eric, Patrice - qui s'interrogeait sur sa capacité à venir dans le groupe 1  (?) et mention spéciale pour Gérard, qui a su s'accrocher sur cette sortie bien difficile. Les jambes tournent bien par contre  en bosse, et c'est rassurant. Au total, 124 km de mon côté avec 1850 m de dénivelée, à 25,5 km/h (double traversée de Clermont comprise)

 


Sortie du samedi 12 mai 2018 - par Denis

Quand le groupe 2 rattrape le groupe 1
 
Orage prévu en fin d'après-midi, vers 17:00 d'après Bruno. Je trouve plus prudent donc de rejoindre l'Arlequin en voiture, contrairement au week-end dernier.
Le parcours prévu, assez vallonné, est maintenu. Température très agréable, proche de 20°C. Bruno qui avait peur d'avoir froid (?), me confie toutefois son pull. 3 groupes se forment au départ : Gérard Ursat reste avec le tandem Alain+Véronique, ils rejoindront plus loin Raoul. Patrice et Christian forment le groupe 2, qui accompagne jusqu'à la sortie de Mozac le groupe1 : Bruno, Pierre, Felix, Gérard, Arnaud et moi.
Départ tranquille sur Saint Hippolyte, où on rejoint Jean-Paul et Agnès, mais le rythme devient soutenu dans les grand tournant. Pierre et Bruno donnent le tempo, de façon à ce que tout le monde puisse suivre. La variante à gauche nous faisant passer par Paugnat fait quelques dégats, avec Bruno et Pierre qui élèvent l'allure. Je reste bien dans les roues, et Felix nous rejoint rapidement. Bruno s'arrête à Charbonnière pour attendre Gérard et Arnaud, je décide de continuer tranquillement suivant à distance Pierre et Félix. Pas si facile cette montée vers Paugnat ! Regroupement général et on se dirige vers les Ancizes. Arnaud et Gérard peinent à suivre. Je me laisse décrocher pour attendre. 
Dans la montée vers Saint-Gervais, Pierre est devant, j'ai pris un peu de retard avec Gérard et Arnaud, et décide de monter à mon allure. J'ai Bruno et Félix en point de mire, et finis par dépasser Félix pour me rapprocher de Bruno. Arrêt au cimetière de Sauret-Besserve pour se ravitailler en eau. Gérard et Arnaud nous doublent pendant ce temps-là. Chasse poursuite, mais on rejoint assez vite Arnaud, puis Gérard, tous les 2 pas dans un grand jour.
On donne à Pierre son bon de sortie, pour poursuivre jusqu'à Saint-Gervais. Je reste un peu avec Arnaud, dont c'est la reprise avec le club, et qui souffre dans les montées. 
Pause avec Arnaud en haut de la descente, et on rejoindra tranquillement le groupe à Châteauneuf. On redémarre tranquillement et surprise, Patrice nous rejoint. Ils ont coupé un peu le parcours, d'environ 2 km, mais cela prouve qu'ils ont bien roulé ! On attaque tranquillement la montée, vers Manzat, puis Patrice se relève pour attendre Christian. On se retrouve à 3 avec Bruno et Félix, qui tente même d'attaquer notre président dans une partie plus pentue ! Il est encore juste toutefois, et décrochera un peu plus loin. Je serre les dents de mon côté pour rester dans la roue de Bruno, mais je sais que la pente est moins accentuée plus haut et que la route est roulante. Regroupement à Manzat pour la dernière difficulté. Le groupe est désorganisé, avec des arrêts pour retirer les Kways. J'ai en ligne de mire Patrice et Félix - je rattraperai Félix mais pas Patrice, qui fait une grosse montée...
Bon ll ne reste plus qu'à descendre, au plus court car le temps est menaçant.
On rejoint Gérard U sur le parking, ils ont fait environ 70 km.
Bilan : sortie bien agréable , sur un parcours magnifique concocté par Patrice ; nous avons eu la chance d'être épargnés par la pluie . Les 2 sorties dans la semaine m'ont été bénéfiques , car j'ai bien moins souffert que la semaine passée - surprenant comme les conditions changent d'une semaine à une autre . J'espère que c'est de bon augure pour Aurillac . 94 km à 25.9 km/h de mon coté .

 


Sortie du samedi 5 mai 2018 - par Denis

Un temps très agréable
 
Week-end ensoleillé annoncé par la météo. Bien nuageux quand même, mais du coup très agréable pour une sortie club.
Départ tranquille depuis Clermont, vent défavorable, de bon augure pour le retour.
Il y a du monde à l'Arlequin, avec pour le groupe 2 : Guy, Jo, Philippe, le tandem Véronique + Alain, Georges, Françoise, puis Martine qui rejoindra le groupe en haut de la montée vers Saint Hyppolite.
Pour le groupe 1 : Bruno en très grande forme, Gérard, très fort lui aussi, Jean-Luc, Eric, André, Patrice, Denis Baubet et moi.
Le but était de garder tout le monde sur ce parcours assez particulier, avec toutes les difficultés concentrées sur la première moitié du parcours. La vallée des Prades est montée à allure régulière. Patrice et moi sommes un peu décrochés et Denis suit un peu plus loin, mais monte assez bien tout de même. La suite est un peu plus facile, Patrice en profite pour titiller Bruno dans une longue montée pour rouleurs. Il y a du vent, et Bruno est impressionnant de facilité, ne laissant à personne le soin de prendre des relais. Je ne suis pas dans un grand jour, et apprécie de rester dans les roues.
La deuxième difficulté du jour, la côte des Boulards, montée à grande vitesse par Bruno, qui lâche André. Jean-Luc en troisième position, chassé par Gérard, suivi comme son ombre par Eric, qui avait encore sa sortie d'hier dans les jambes. De mon côté, je monte au train, et n'essaie pas de relancer sur la partie moins pentue.
Patrice arrive ensuite, apparemment retardé par un lion échappé d'un cirque - mais je ne sais pas s'il faut le croire. Denis arrive plusieurs minutes après, bien en forme.
La partie roulante arrive enfin, Patrice s'en donne à coeur joie, avec Bruno. Patrice, André en Denis profitent d'une pause pipi pour s'échapper - Patrice roulait très fort me dira André par la suite. Bruno aidé par Eric, Gérard et Jean-Luc se lancent dans une poursuite très rapide. J'ai mal aux jambes et reste dans les roues, ce qui me permettra d'éliminer un peu d'acide lactique.
André et moi quittons le groupe avant Riom. Je prends d'abord sa roue, puis assure un long relais jusqu'à Clermont, à 32-33 km/h ; bon sur du plat avec vent favorable, c'est un peu facile... Je quitte André et rentre très tranquillement le long du stade Michelin, beaucoup de voitures dans tous les sens et des hommes bleus et jaunes. Les jambes font mal à nouveau, limite crampes...
Bilan : sortie sympa , merci au groupe d'avoir attendu tout le monde et d'avoir assuré un rythme adapté à ceux qui étaient moins en forme . 129 km de mon coté , 26.8 km /h à l'entrée de Clermont et 1450 m de dénivelée .

 


Sortie du samedi 21 avril 2018 - par Bruno

 

Un samedi sans Denis

 

Chaleurs au rendez-vous pour un samedi sans Denis. Nous sommes une quinzaine.2 tandems : Briot et Collange + Christian, Philippe, Marc, Michel Berger et Georges.

 

Le groupe 1 avec Nicolas, Pierre, Michel Billot, Dédé, Eric, Gérard et moi part en direction de Manzat à une allure un peu trop soutenue (c'est de ma faute..)

 

Nous nous regroupons au niveau du péage et ensuite on fonce sur Châteauneuf.

La chaleur est supportable dans la vallée de la Sioule. Après Châteauneuf Pierre rentre par la côte de la carrière vers Blot.

 

Nous poursuivons à bonne allure vers Ebreuil où la chaleur devient pénible. Pas d'eau à Ebreuil,nous décidons d'un prochain arrêt à Buègues pour faire le plein de nos bidons.

 

La côte est dure,Michel s'envole, André coince, les autres font ce qu'ils peuvent.

A Buègues nous implorons la pitié des autochtones afin qu'ils nous ravitaillent en eau fraîche.

 

Au moment de repartir nous constatons que nous avons perdu Eric, qui avait déjà eu des problèmes avec sa roue arrière. Je l'appelle, il me dit qu'il va rentrer de son côté. En fait, arrivé à Mozac, il faudra que j'aille le rechercher à Beauregard-Vendon : roue cassée et pneu à plat.

 

L'heure tourne, Gérard et Michel partent devant. Nous attendons, Nicolas et moi, Dédé qui n'est pas au mieux.

Dédé aura finalement 150 km au compteur à l'arrivée à Clermont et Nicolas 140 km à Aubiat.

 

Bilan : une sortie longue et vallonnée rendue difficile à cause de la chaleur, plus de 30°, un bon entraînement

pour le Bugey le week-end prochain.

 

Bruno


Sortie du samedi 14 avril 2018 - par Denis

Répétition Rallye Mozac

Il ne pleuvait pas au départ de Clermont, mais la météo n'était pas annoncée très favorable. Cuissard court pour des températures proches de 14°C, mais veste de pluie en prévision de la pluie et des rafraichissements associés.
Le compteur s'arrête très vite dans la montée de Durtol, et je ferai donc la totalité de la sortie au feeling. Sensations moyennes, mais le vent favorable aide bien.
A l'Arlequin, nous serons 8, avec André, Gérard, Bruno, Nicolas (avec déjà 90 km effectués dès le matin) et moi pour le groupe 1, Patrice, avec le tandem Agnès et Jean-Paul pour le groupe 2. Alain C nous accompagnera jusqu'au Moulin d'eau en tenue de ville 
Départ à allure modérée, tout le monde souhaitait rester avec Patrice et le tandem, seul Bruno était aux avant-poste 100 m devant. Chassés du groupe 2 par Patrice, nous nous décidons enfin à rouler.
Sans compteur, je prends quelquefois des relais un peu appuyés, et récolte assez vite un carton jaune.
Nicolas apparaît bien en forme, et contribue aussi aux relais. Le parcours est plat en apparence, mais en fait relativement bosselé et très agréable à parcourir en vélo.
Arrive la seule côte du parcours, à Saint-Priest Bramefant. Nicolas part très vite, j'essaie de suivre à distance, et avec l'aide de Bruno, on revient sur Nicolas. Gérard relance avec un long relais, puis sur une portion plus plate je prends un relais appuyé... que je paie dans la portion montante suivante ! A l'arrêt je suis dépassé par André, pour reprendre finalement mon souffle et revenir sur les 3 échappés.
Retour vers Aubiat, avec un vent défavorable. On roule en relais à 4, avec seulement André qui a plus de mal que d'habitude et qui essaie de s'économiser.
Un peu avant Aubiat, Bruno est victime d'une fringale et je lui passe une barre. Il préférera toutefois couper pour rentrer directement au Moulin d'eau. On reste à 3, avec Gérard et moi pour prendre les relais.
La pluie fait sa réapparition, et je crève sur un petit silex bien pointu - merci les copains pour l'assistance et surtout Gérard pour le gonflage fantastique - quelle force ! On rentre par la Croix de Fer.
A l'Arlequin, Gérard avait 88,6 km à 27,6 km/h, pas mal je trouve. Il nous met ensuite sur la route de Marsat, que nous empruntons André et moi pour rentrer sur Clermont. Un petit coup de fatigue dans Malauzat, et le reste est une formalité. 

Bilan : parcours très agréable, avec pas trop de dénivelée mais gentiment vallonné - il devrait satisfaire nos invités cyclos de dimanche prochain. Souhaitons que le temps soit plus favorable, car la pluie en début et en fin de sortie a un peu gâché la sortie - même s'il faisait beaucoup moins froid que sur la flèche. 125 km pour moi et 130 km pour André. Sans doute plus pour Nicolas! Bonne nouvelle avec la  grande forme de Gérard.

 

Photo prise par Dédé devant le  " foyer rural " de Randan  ; ravito du rallye dimanche prochain . 


Sortie du samedi 7 avril 2018 - par Denis

Rallye de Blanzat
 
Vent de sud pour cette sortie du samedi. Températures très agréables, et donc je sors le cuissard court.
A l'Arlequin, affluence peu nombreuse. Il y a le tandem Jean-Paul et Agnès. Alain C et Raoul partiront ensemble. Nous ferons un groupe 1+2 de 6 avec Christian, Michel Berger, Félix, Eric et Jean-Luc.
Départ assez rapide (vent dans le dos) dans la montée vers Saint-Hippolyte. J'accompagne Eric et Félix, mais on attend les 3 autres, pas très loin. On croise André sur la route vers Beauregard.
Dans la montée vers Saint -Myon, Félix accélère, avec Eric dans la roue, j'essaie de suivre, mais suis obligé de stopper net mon effort, le coeur n'étant plus habitué à de telles accélérations depuis la flèche.
A l'inscription à Saint-Myon, Alain et Raoul nous rejoignent comme nous partons, pour faire le parcours de 40 km passant par les Ballages et Charbonnière.
Dans la montée vers les Ballages, je n'arrive pas à suivre le rythme imposé par Félix, Eric et Jean-Luc, et on se regroupe à Charbonnères. Michel B. a bien profité de son séjour en Tunisie, et arrive avant Christian.
Le parcours de 40 km est sympa, avec de nombreuses montées.
Dans la montée vers Pery, je force le rythme, mais suis obligé à nouveau de couper mon effort, même punition que pour Saint-Myon, Félix se détachent...
Dans la montée en 2 temps vers Montcel, Jean-Luc fais une violente attaque ! Il est contré par Félix, je m'accroche dans la roue d'Eric, ce qui me permet de faire la pancarte à Montcel ! Restera à faire la montée vers Jozerand, avant de revenir par Artonne.
Nous arrivons trop tard pour le ravitaillement à Saint-Myon - après vérification, l"heure de fermeture est 15:00, et rien d'anormal.
Retour par Beauregard, où le faux-plat est fatal à Christian. Félix et Eric s'échappent dans la montée de Chatel ; Jean-Luc semble moins fort - il paie son manque de km. A Saint Hippolyte, Félix fera demi-tour pour aller à la rencontre de Christian. Puis Eric et lui m'accompagnerons jusqu'à Volvic - où je décroche dans la montée finale. Quelques gouttes de pluie, mais rien de méchant. 

Bilan : sortie avec un parcours très sympa, dommage que l'on n'ait pas été plus nombreux. Le parcours se prêtait bien à rouler G1 et G2 - avec un peu d'attente en haut des bosses. André et Nicolas ont roulé le matin, et sans doute certains se sont réservés pour les Mousquetaires de dimanche beaucoup plus plat - de mon côté, 110 km et 1510 m de dénivelée à 24,5 km/h. J'espère récupérer rapidement de la flèche , avec un poignet douloureux, j'avais du mal à passer les vitesses !

 


Sortie du samedi 24 mars 2018 - par Guy

Le groupe 2 et les 3 mousquetaires

  C'est donc trois mousquetaires, Christian, Marc et Guy qui ce samedi constituent le groupe 2. Patrice, tel qu'un cadet venant de Gascogne vi