Sortie du samedi 25 mai 2019   par Denis

Une météo sous surveillance pour le circuit du rallye MMC

Décidément, il faut toujours avoir un oeil sur la météo en ce joli mois de Mai. Pas de pluie prévue, mais une belle averse sur Clermont en fin de matinée. Méfiance donc...Peut-être pour cette raison, peu de monde à l'Arlequin ; dommage, j'avais envie de faire une sortie plus tranquille avec le groupe 2, mais seul Marc était présent, et souhaitait faire le parcours moyen, moins accidenté aussi. Il y avait aussi le tandem Alain et Véronique au départ.
Je pars donc avec le groupe 1 : Bruno, Landry, Arnaud, Eric, Gérard, avec moi, un groupe de 6. On part sur la plaine, avec Bruno et Eric (surtout Bruno), qui nous guident à vive allure. Le jeu est de trouver les flèches du rallye, pour s'assurer que tout ira bien demain. Après quelques km, on retrouve Marc, qui nous attendait et fera finalement le début du parcours avec nous, jusqu'à la séparation des parcours. Par contre, on perd Landry, qui s'est méchamment amoché le coude lors d'une chute en VTT - la douleur était probablement trop forte. 
C'est assez varié, avec des périodes roulantes, mais aussi beaucoup de petites côtes parfois raides, comme Randan, où je perds mon souffle au sommet. 
La fin du parcours est bien accidentée, je perds rapidement le contact dans la côte de Vensat, et préfère ensuite prendre de l'avance chaque fois que le groupe s'arrête, pour mieux gérer mon effort.
Ouf, après de multiples montées, on arrive enfin à Saint-Hippolyte, et il nous reste à dévaler à vive allure la descente.
Il était temps d'arriver, j'avais des débuts de crampe...
Bilan : parcours très intéressant et varié, effectué finalement dans des conditions météo idéales. Le soleil a fait brièvement son apparition, et il a fait vraiment chaud à ce moment là. Le temps couvert était donc plus agréable.
Les 90 km du parcours et 1000 m de dénivelée ont été parcouru à 24,9 de moyenne de mon côté, mais les copains auraient pu rouler plus vite sur ce parcours sans grosse difficulté.
Merci à tous de m'avoir attendu. Une pensée pour Landry, en espérant qu'il récupère rapidement. 

Sortie de Lezoux- samedi 19 mai 2019 par Denis

Sortie  avec le groupe 2

Grosse affluence ce samedi, surtout grâce aux amis de Jean-Yves, venus très nombreux, notamment avec des jeunes.
Plutôt moyen pour le MCC, avec 11 personnes d'après Bruno (je n'ai pas compté). Bon, il est vrai que le temps était médiocre, mais au moins, la pluie n'était pas prévue, au contraire de ces derniers week-ends ! Dommage, car l'accueil de Jean-Yves est désormais légendaire, et ses amis ont fait l'effort de déplacer leur sortie habituelle du matin pour rouler avec nous. 
Ce qui est bien, c'est que l'on part groupé, et donc à vitesse réduite. Heureusement pour moi, car même dans ces conditions, je suis loin de me sentir aérien... Après de petites routes bien agréables, on arrive à Thiers, et là, cela commence à monter vraiment. Il me semble que je double les 2 Christian, et aperçois Patrice plus loin devant, mais je ferai la montée sans grande conviction, et sans trop forcer sur la fin (si on peu dire).
Regroupement général, qui me permet de récupérer. Le groupe 1 part devant, avec Nicolas, Steven, Bruno et André. Je préfère rester avec le groupe 2, équilibré avec 3 mozacois et 3 locaux : Christian, Patrice et moi pour le MMC, Laurent, Claudine, un cycliste arborant fièrement les couleurs de l'ardéchoise. Laurent est bien costaud, et il aurait probablement suivi le groupe 1 s'il n'avait pas eu des problèmes de dérailleur.
On roule un peu devant, avec Patrice et Laurent, qui se relève régulièrement pour attendre. Patrice s'accroche bien, et répond à l'accélération de Laurent, avant le dernier km bien raide que l'on fera tous ensemble. Ouf, fini pour les montées ! Grosse descente vers Courpière, peu dangereuse, et on se fera bien plaisir... Il reste à monter Sermentizon, tranquillement, sauf sur la partie finale, où je n'arriverai pas à suivre Patrice et Laurent, bien en forme !
Le groupe 1 nous rattrape lors d'un arrêt de regroupement, et repartent sans attendre André, mais avec Claudine, que je rattraperai dans la montée suivante et avec qui je finirai jusqu'à Lezoux - les derniers km ne sont pas si faciles ! Seul Laurent nous rattrapera à la pancarte, Christian et l'ardéchois" ayant eu des crampes. 
 
Bilan : très bonne sortie, dans un très bon esprit, convivial. Mention spéciale à Laurent, qui nous a bien attendu, et Patrice, qui était venu de Mozac en vélo ! En dehors du groupe 1 et 2, il y avait aussi Jean-Pierre, Christian 2, Evelyne et Jean-Marc (partis le matin). Un grand merci à Jean-Yves pour l'organisation, et l'accueil toujours exceptionnel ; il a beaucoup progressé aussi depuis la dernière fois, à croire qu'il a un vélo électrique ! Sinon, pour les chiffres, 79 km à 22,5 km/h et 1150 m de dénivelée. Il me semble que rendez-vous est pris pour leur rendre la pareille, et leur faire découvrir les routes autour de Mozac...
 

Brevet de 400 km - samedi 11 mai 2019 par André

 Hello
Non pas vraiment beau sur Clermont, car j'ai vu se succéder les averses, avant de partir sur le BRM 400 km de Clermont sous la pluie avec Patrice , Alain C, et d'autres participants .
409 km réalisés en 18 h 10 min pour moi dont les 120 derniers en solitaire, car j'ai sauté du groupe de cournon ( 3 + 1 gars de Saint Galmier ) avant Saint Priest la Prugne, après un long relais dans le vent, et après être revenu sur ce groupe dans les pentes raides ... Jean Paul m'a accompagné, sans m'abriter, entre Limons et Maringues.
Je suis arrivé 7ème, à environ 15 min du groupe de Cournon...
J'ai aussi croisé Bruno, Pierre, Nicolas et Christian entre Lussat et Malintrat...
Pas de hoquet, car je n'ai pas bu chaud et j'ai protégé ma bouche avec une cagoule. A confirmer, mais  la cause semble être ce que j'ai lu sur internet comme une des causes principales. D'ou la solution testée. Mais la cagoule avec 7°C de moyenne et 4°C minimum, c'est tolérable.Que faire pour le PBP ?
Seul souci : mon patin arrière droit s'est usé très vite avec la pluie ( de grosses averses ) et les routes mouillées .
Heureusement il en restait un peu et j'ai géré la dernière descente en évitant de freiner de l'arrière .Pourtant il était loin d'être usé au départ . A traiter rapidement...
Près de 3800 m de dénivelé au GPS... Moyenne au compteur 24,65 km avec les 11 km entre chez moi et la salle Alexis Piron . Certainement un peu plus sur le brevet.
Grosse alerte dans une bosse la nuit : un chauffard descendant de face s'est déporté sur la gauche ( volontairement à mon avis ) , m'obligeant à serrer celui qui montait à ma droite. J'ai failli toucher la voiture...
Repos en ce moment après cette nuit blanche... Je vais me coucher tôt ce soir je crois.
NB : Patrice a abandonné dans la nuit, (ce n'est pas un abandon mais un repli stratégique : Patrice :-) ) mais il avait déjà fait un 400 le 1er mai; vu les conditions météorologique, je comprends...il fallait vraiment être motivé cette nuit.
Vers 1h30 du matin , je suis entré dans une boîte de nuit , sans payer ... Pour remplir le bidon et tamponner la carte de route !
A+
André
 

Sortie du samedi 11 mai 2019 par Guy

"Faibles averses"

Encouragé par un site météo très optimiste, malgré une petite pluie je rejoins l'Arlequin bien décidé à faire le parcours moyen. Ne trouvant personne du groupe 2 je pars seul. A la sortie de Mozac le soleil fait son apparition. Je stoppe pour enlever mon blouson. Une voiture s'arrête à ma hauteur. C'est Paulo qui me semble avoir bien récupéré de sa chute. C'est plus dur pour Agnès qui aura du mal à reprendre le vélo avec son bras cassé.

La pluie revient dans la monté de Clémentel, faible dans un premier temps puis brutalement extrêmement violente. Le temps d'enfiler mon blouson, ma veste d'hiver est déjà bien mouillée. Heureusement le lavoir de Charbonnières-les-Varennes m'offre un abri pendant quelques minutes pour attendre une accalmie. Elle arrive vite mais je pense qu'une averse violente peut revenir aussi vite et je décide de rentrer par Loubeyrat. A Loubeyrat le soleil brille de nouveau mais le ciel noir qui me fait face ne présage rien de bon. Une belle lumière m'incite à prendre une photo. C’est de nouveau la pluie dans la descente par Chazeron. Elle devient violente dans la traversée de Châtel-Guyon mais le soleil réapparaît dans la monté de Saint-Hippolyte. Cela m'amène à poursuivre en direction de Volvic mais bientôt la pluie revient, je jette l'éponge et je rentre par Enval.

Bilan 32 km seulement mais une sortie vivifiante que je ne regrette pas.


Sortie du samedi 11 mai 2019 par Denis

Une sortie à oublier

La météo nous avait prévenu : alerte orage, alerte vent, des giboulées violentes pour rejoindre le parking de l'Arlequin... Même le groupe 2 l'avait bien compris, qui n'avait délégué que Guy, rouleur par tous temps.
Une éclaircie à 14 h, et on décide de partir sur le parcours, avec pour intention de ne pas faire le grand parcours de toutes façons... Nous étions donc 5;  pour le groupe 1, Bruno, Landry, Gérard, Arnaud et moi.
Toujours du mal à trouver mon rythme dès que cela monte, mais c'est déjà soutenu dans la montée sur Saint-Hippolyte, ce qui m'est fatal dès les premières pentes des grands tournants.
Le groupe réduit fortement l'allure, mais je ne peux pas monter bien vite, malgré l'aide de Gérard et Arnaud, qui se laissent décrocher tour à tour. 
A Charbonnière, la pluie fait son apparition : on hésite à faire demi-tour, puis on prend la direction du cratère, avec pour idée de redescendre sur Durtol.
Curieusement, la route est sèche à l'ancienne gare de Volvic, et on prend la direction de Chanat. Landry et Bruno secouent le petit groupe, et c'est trop dur pour moi, je craque à plusieurs reprises. Arrivé à Chanat : Gérard suggère de profiter de la route sèche, pour faire la descente, mais Bruno préfère poursuivre sur Ternant - décision que l'on regrettera rapidement, avec une forte pluie...
Transis, nous descendons très lentement sur Durtol, puis retour par Volvic et  Enval. 

Bilan : environ 52 km à 22,6 km/h et 760 m de dénivelée. J'apprends qu'il a fait beau sur Clermont - la prochaine fois, on ira dans la plaine ! 

Sortie du mercredi 8 mai 2019 par Bruno

 

Où sont passés les vététistes du Club ?

 

Ce matin nous n'étions que 2, Nicolas et moi (j'ai appris par la suite que Stéphane était sur le grand circuit...) à s'inscrire à la randonnée VTT

"La Tazenat"

 

Le temps était doux avec un peu de pluie, mais nous sommes restés au sec toute la matinée. Nous avons fait le 35 km en 2h30.

L'accueil fut chaleureux aux inscriptions, dans les ravitaillements et à l'arrivée.

 

Le fléchage était impeccable presque excessif par endroits.

J'invite les vététistes du Club à s'inscrire aux randonnées VTT de notre région (voir notre calendrier)

 

Quelques dates : La Comté Verte le 16 juin à Vic-le-Comte, La ronde des Puys à Nébouzat le 30 juin

 


Sortie du samedi 4 mai 2019 par Denis

Entrée en hiver

La météo prévoyait de la pluie à partir de 15:00, mais Bruno a su vaincre mon faible enthousiasme à prendre le départ et je me suis donc retrouvé sur le parking de l'Arlequin.
Forte affluence malgré le temps peu favorable, avec un groupe 2 bien fourni : Christian, le tandem Alain + Véronique, Patrice, Philippe, Georges, ainsi qu'un nouveau Christian n°2, à qui nous souhaitons la bienvenue.
Le groupe 2 semblant vouloir faire une courte boucle, je me joins au groupe 1, avec Bruno, Pierre, Gérard et Arnaud. 
Le parcours initial partait sur les Combrailles, mais le risque de pluie, ainsi que les températures, nous amènent à emprunter un autre parcours. On ira donc en direction de la Beauté. Le vent nous pousse au départ mais on laisse surtout Bruno, ainsi que Pierre, donner le tempo. Même dans les roues, je trouve que cela va bien vite, et ce n'est pas si facile, parfois à plus de 40 km/h.
Pierre nous quitte pour aller en direction de Chappes, car il doit être rentré pour 5 heures, nous laissant donc poursuivre notre route à 4.
Bruno prendra la direction des opérations, et ne la quittera plus... je lâche prise au début de la montée de la Beauté, le rythme ayant été visiblement trop élevé lors de l'approche, Bruno fera demi-tour pour me ramener sur Gérard et Arnaud qui attendent à La Beauté, et je resterai ensuite avec eux jusqu'à Isserteaux, ayant pu baisser un peu le rythme cardiaque.
La suite sera plus facile, avec beaucoup de descentes, mais il ne fait pas bien chaud. On ira par Mauzun, Bongheat, Ravel, Lezoux...Bruno fait tout le travail, et je suis le mieux abrité, étant juste dans sa roue - Arnaud et Gérard sont moins bien placés et font beaucoup d'efforts (désolé, mais étant le maillon faible, j'ai essayé de m'économiser au maximum).
Le retour depuis Lezoux se fera avec un fort vent de côté, rendant aussi l'abri difficile. Un peu de pluie sur la fin, mais nous sommes tous contents de n'avoir eu que ces quelques gouttes.
Arrivée au Moulin d'eau, tous soulagés, car le vent et les températures ont vraiment durci le parcours; Gérard était visiblement transi de froid et souhaitait rapidement se mettre sous la couette ! 
Bilan : sortie avec un groupe bien sympa, et on s'est bien entendu. Un grand bravo à Bruno, car il a fait un très gros boulot, surtout face au vent, et personne ne pouvait prendre les relais. 105 km, 800 m de dénivelée à 27,1 km/h de moyenne au Moulin d'eau, cela faisait longtemps que je n'avais pas roulé aussi vite (dans les roues, il est vrai...). Il faisait 3,8°C à l'arrivée à l'Arlequin, et je pense que l'on pourrait reprendre les parcours d'hiver (message pour Patrice).

Sortie du samedi 27 avril 2019 par Denis

Pluie et froid, comme un mois d'Avril ?
Nous étions un peu plus nombreux ce samedi, 7 contre 4 pour samedi dernier. Nous faisons donc 2 groupes : Gérard, Pierre, Nicolas pour le groupe 1 ; Guy, Alain, Arnaud et moi pour le groupe 2. Arnaud s'étant proposé pour m'accompagner alors que je n'ai pas les capacités pour suivre le groupe 1...
Le temps est gris sur les montagnes. Pierre nous informe qu'il a plu 4 mm sur Chanat ce matin, contre 0,5 mm prévus, et nous incite à la méfiance par rapport à des prévisions météo assez optimistes. 
On part donc tranquillement dans la montée de Marsat ; un temps, Jean-Paul et Agnès nous accompagnent, mais font rapidement demi-tour avec la pluie qui s'invite à notre sortie.
Le groupe 1 est bien loin, et on ne le voit plus. On roule paisiblement, Arnaud s'installe aux commandes, et imprime un tempo modéré, qui nous permet de l'accompagner. Il fait bien une petite accélération dans la vallée qui nous mène à Durtol, bien calé dans la roue, je le suis facilement, mais Alain et Guy sont plus loin.
Regroupement général à Durtol,et on monte à rythme modéré la route de Ternant -belle pente -, puis dans les bois la route qui mène à Vulcania.
On s'arrête de temps en temps pour attendre Guy, mais celui-ci n'est jamais bien loin. Il fait froid à Vulcania, Guy s'arrête pour mettre une veste tandis qu'Alain met une protection en plastique.
Le gros des difficultés est passé, et on roulera le plus souvent groupé, avec quelques brèves échappées d'Arnaud, que j'accompagne.
Le circuit n'est pas très dur, mais assez vallonné, et le vent ne facilite pas la progression, surtout pour notre poids plume - Guy, qui fatigue un peu sur la fin.
Je profite d'une portion vent favorable jusqu'à Paugnat pour accélérer - je voit le compteur monter à 62 km/h - et on se regroupe avec Guy au rond point de Paugnat, tandis qu'Alain a tourné sur la petite route à droite à l'entrée de Paugnat. Arnaud et moi faisons demi-tour - c'est beaucoup plus dur vent de face ! Puis finirons par rentrer à 2 et retrouverons Guy et Alain sur le parking de l'Arlequin. Une averse assez soutenue sur la fin nous amènera à rouler prudemment sur les routes mouillées.
Bilan : sortie bien sympa avec Guy, Alain et Arnaud, à allure groupe 2  : 21,8 km/h sur 82 km et environ 1200 m de dénivelée. On a moins profité des paysages que d'habitude, avec pluie et vent qui rendaient aussi la sortie moins agréable. Dommage, car le parcours était plutôt varié et sympa.


Sortie du samedi 20 avril 2019 par Denis

4 comme les mousquetaires ?

Grosse affluence ce samedi, mais pas pour le Mozac Cyclo Club ! Apparemment, tournoi de foot pour les jeunes, et il y avait des voitures partout. J'espérais retrouver au moins un de mes compagnons de la semaine passée, mais même Christian n'était pas là... Il y avait par contre Jean-Luc, Gérard et Patrice, et je pars avec eux. 
C'est difficile pour moi dès la montée de Saint-Hippolyte, puis dans la montée des Prades... A tour de rôle, Jean-Luc, Gérard et Patrice se laissent décrocher pour m'attendre, mais c'est bien laborieux.
A Charbonnières les Varennes, je pense que le parcours moyen continue jusqu'à Blot L'église (à tord !), et on continue donc sans prendre la direction de Combronde ! Jean-Luc m'encourage, en me disant que je roule un peu mieux...A Blot L'église, le grand parcours part sur Saint Quintin, Ebreuil, mais je préfère abréger et rentrer direction Combronde.
On passe donc par Montcel (où j'avais eu une terrible défaillance la semaine dernière...), les copains me laissent donner l'allure, j'ai de meilleures sensations que la semaine dernière.
A Montcel, Patrice accélère brutalement suivi de Jean-Luc, mais je ne saurais pas dire qui a gagné, la ligne d'arrivée n'ayant pas été clairement définie... Nouvelle variante, car au lieu d'aller directement sur Combronde, on file sur Jozerand, puis Artonne.
Je suis moins à l'agonie, mais dois m'accrocher dans la montée vers Artonne, bien loin de Jean-Luc, aérien dans cette montée.
On rentre ensuite par la plaine, avec de gros relais de Gérard, toujours à l'aise. Globalement, on roule souvent en dedans, moins à fonds que pour les sorties du groupe 1. Il y aura bien une accélération de Jean-Luc dans le faux-plat avant Clerlande, mais on restera bien groupés.
Les derniers km se feront en ordre dispersé, chacun roulant à son allure pour se décontracter. 
Bilan : belle sortie sous le soleil, avec de la chance, car il pleuvait au départ de Clermont ! Merci aux copains du groupe 1 de m'avoir attendu, et d'avoir adapté leur allure à mes capacités du moment (j'ai failli faire demi-tour dans la montée des Prades).
Avec les erreurs de parcours (finalement, pas si mal, car le groupe était parti sur la grande boucle), nous avons fini à 84 km, 24 km/h et 1000 m de dénivelée.
Une nouvelle fois, la solidarité du club ne se dément pas :   un pour tous ... tous pour un ... 

 


Sortie du samedi 13 avril 2019 par Denis  et  André

Un groupe 2 aux petits soins !
 
Grosse affluence aujourd'hui, avec un groupe 1 très fourni : Bruno, Michel B., Arnaud, Nicolas, Eric, André, Landry.
Un groupe 2 de 5 cyclos, avec beaucoup de clermontois : Michel G, Michel Berger, Denis Baubet, Christian et moi.
Pour une reprise, je suis très content d'avoir un bon petit groupe au départ.
On part doucement, avec Michel G. qui s'arrête déjà pour regonfler au bout de 500 m.
Christian donnera le tempo dans la montée vers Saint-Hippolyte, puis nous passerons en tête à tour de rôle dans la longue montée vers Manzat, ce qui montre que le groupe est bien homogène.
Les jambes tournent bien, rassurant ! Il fait froid au rond point de l'autoroute, et la longue descente n'arrange pas les choses. Le groupe progresse bien, toujours avec des relais partagés jusqu'à la longue descente vers Chateauneuf.
On s'amuse avec Michel B. et prenons quelques mètres d'avance sur le groupe.
Les yeux pleurent car il ne fait vraiment pas chaud ! On roule ensuite gentiment le long de la Sioule, magnifique paysage, jusqu'à arriver au carrefour de séparation du grand et moyen parcours.
Cela monte vite bien raide jusqu'à la carrière et il faut ensuite poursuivre l'effort jusqu'à Blot. A part Michel G, aérien, il y a peu d'écarts entre nous.
La fin du parcours s'annonce plus facile, mais j'ai un gros coup de moins bien à l'approche de Montcel. Le groupe ralentira l'allure et m'attendra jusqu'à l'arrivée, heureusement, un bon petit vent favorable facilitera la progression.
Bilan : Parcours avec un groupe très sympa, qui m'a bien encouragé dans les 30 derniers km (Merci)!
Groupe bien homogène, et la sortie a été vraiment sympa. 83 km à 23,7 km/h  et 1180 m de dénivelée, pour une reprise, c'était plus qu'assez.
Bon, le groupe 1 sous l'impulsion de Bruno a fait de son côté 108 km à 27,7 km/h - ce n'est pas la même catégorie !

Denis

 

Préparation de la flèche !

Pour ma part j’ai mis 100 km avant de trouver la bonne carburation… J’ai monté la bosse des Greniers à mon rythme, ne cherchant pas à me mettre dans le rouge avant la flèche…

Ensuite, quand ça roulait trop vite, je me relevais, préférant profiter des paysages et des troupeaux de vaches le long de la Sioule, plutôt que bouffer désespérément de la roue en puisant dans mes ressources.

Avant la bosse de Bègues j’ai été un peu gêné par des chevaux affolés par des chiens qui aboyaient. Il faut rester méfiant. J’ai réussi à passer Arnaud avant la pancarte de Bègues ! Et par la même occasion le relais du lâché ! La fin fut plus facile pour moi.

Du coup j’ai un peu rallongé pour atteindre 152 km et 1845 m de dénivelé, mais à 26,25 km/h au compteur seulement.

J’espère ne pas encore régresser pour la flèche vendredi prochain.

André

 


Sortie du samedi 23 mars 2019 par Guy

Du soleil, du vent et une drôle de machine

 

Malgré  un temps très agréable les cyclistes du MCC sont peu nombreux sur le parking de l’Arlequin. Beaucoup se sont réservés pour faire demain le rallye des 200 km au départ de Clermont. Les absents vont manquer un événement important, je veux parler de la découverte du nouveau tandem des Briot. L’arrivée d'Agnès, confortablement allongée sur son vélo fait sensation. Mieux qu'un long discours la photo vous renseignera sur les caractéristiques de l'engin.

La composition des groupes s'effectue dans le moulin d'eau. Rapidement nous voyons disparaître le groupe 1  avec Pierre, Gérard et Jean-Luc. Je me retrouve dans un groupe 2 avec Christian, Michel Berger et Michel Grenier pour compagnons. En vue de s'économiser pour le rallye de demain Martine a préféré se joindre au groupe 3 formé par Georges et Jo accompagnés par le tandem.

En très grande forme, malgré un vent latéral, c'est à plus de 30 à l'heure que Christian nous ouvre la route entre Ennezat et Aigueperse. À Saint-Laure nous prenons la direction de Joze avec le vent dans le dos et l'allure augmente encore. Christian et Michel B. assurent le tempo. Michel B. m'impressionne, il emmène sans effort un très gros développement. Michel G. qui n’a pas fait de vélo depuis 3 semaines fait comme moi, il se contente de suivre. Il m’impressionne aussi car il suit l’allure sur un tout petit développement. Ensuite direction Lezoux, le vent est toujours favorable et c'est sur le grand plateau que je passe sans forcer les petites côtes avant Lempty. Le vent continue de nous pousser jusqu'à Ravel mais là changement de décor pour revenir sur Lezoux,  nous affrontons un fort vent de face et j'ai bien du mal à rester dans les roues de mes trois compagnons bien meilleurs rouleurs que moi. Après Lezoux le vent est toujours très défavorable mais de petites côtes coupent l'allure des rouleurs et paradoxalement elles me permettent de récupérer. Ça redevient difficile pour moi après Joze car de nouveau les routes sont plates et sans abris.

A Ménétrol nous rencontrons Jo qui se joint à  nous pour faire les derniers kilomètres pour rejoindre Mozac.

Bilan: une sortie très dure malgré un faible dénivelé et un grand merci à mes 3 compagnons qui m'ont bien abrité du vent. Nous sommes impatients d’avoir des retours des Briot sur l’efficacité de leur nouvelle monture!


Sortie VTT du jeudi  21 mars 2019  par Bruno

4 heures de VTT

 

13H30 Arlequin, des vélos de route et des VTT.

Marc passe nous saluer, il souffre de l'épaule et porte les stigmates de la chute de samedi sur le visage. Il nous montre sa roue avant qui fait un beau "8".

Nous sommes 4 vététistes partis reconnaître le parcours de 50 km de la rando des Puys.

La montée progressive sur Volvic est très agréable.

Arrivé à Chanat (kilomètre 17) Pierre nous fait faire la boucle du 50 avec un retour par des chemins dégagés qui offrent de belles vues

sur les Puys.

De nouveau à Chanat (kilomètre 37) nous redescendons progressivement par Argnat , Malauzat et les Ratiers.

Nous sommes de retour à l'Arlequin (kilomètre 53) vers 17h30.

Les parcours sont presque tous finalisés.

Nous prévoirons d'autres reconnaissances en semaine ou le week-end.

 

Bruno


Sortie du dimanche 17 mars 2019  par Bruno

Pas beaucoup de monde ce dimanche matin

 

Temps un peu plus incertain ce dimanche matin...nous n'étions que 3 au départ, Patrice, Dédé et moi...

Direction Maringues pour la concentration "Souvenir Emile Courier" organisée par l'Amilclub Croix de Neyrat.

Après 25 kilomètres nous rejoignons l'ancienne halle de Maringues. Patrice salue les camarades de son ancien Club.

Alain s'était déjà inscrit, au retour nous croiserons le couple Kadzielawa.

Moins d'affluence qu'à la concentration à Villeneuve l'Abbé d'il y a 15 jours.

A noter que cette manifestation ne figure pas dans le calendrier FFCT mais bien dans le nôtre.

Je rappelle que le Club prend en charge, cette année, les inscriptions à tous les rallyes et concentrations route et VTT inscrites sur notre calendrier.

Dimanche prochain : concentration à Seychalles ou le brevet de 200 km de Clermont

Bruno


Sortie du samedi 16 mars 2019  par Denis

 

 

21 comme un air de printemps

Grosse affluence aujourd'hui, par un très beau temps : 20°C annoncés.
Nous étions 21, et je vais essayer de n'oublier personne. Pour le groupe 2 : Christian, Marc, Jean-Pierre, Serge, Patrice, Philippe, Jean-Claude, Guy.
Pour le groupe 3 : Véronique et Alain, Georges, Jo.
Pour le groupe 1 : Gérard, Pierre, Bruno, Jean-Luc, Damien, Nicolas, André et moi, au moins pour le début...
Départ rapide dans la montée vers Saint-Hippolyte, trop pour moi en tous cas.
Regroupement en haut, pas encore beaucoup d'écart... Bruno a un problème mécanique dans la montée des Grosliers : Jean-Luc, Gérard et Nicolas s'arrêtent pour l'attendre.
Je préfère continuer avec André, n'ayant pas de bonnes sensations. Dans la montée, Bruno m'appelle - dérailleur cassé, et il me demande d'attendre le groupe, on convient du sommet de la côte de Teilhède.
Au sommet, personne. Je redescends et croise le groupe 2, puis le groupe 3. Toujours pas de groupe 1. Je laisse un message sur le répondeur de Gérard, pour dire que je vais rejoindre le groupe 2 (c'était mon intention...).
Plus tard, nouvel arrêt au sommet, Gérard me dit qu'ils sont à Combronde - on comprendra plus tard qu'ayant rejoint le groupe 1 en passant par un raidard (sur la trace, mais pas explicite sur le parcours), il n'ont pas vu que je n'étais pas là.
Je poursuivrai donc ma route en solitaire, ne verrai par contre pas le groupe 2 - assez normal car ils ont fait le